Accéder au contenu.

avforleanaise - AVF Orleanaise

Objet : AVF Orleanaise

Les animalistes des environs de l'Orléanais :

Présentation et conditions :

  1. Toute personne ayant des intentions constructives concernant les diverses facettes du sujet est bienvenue :-)
  2. L'adhésion à l'Association Végétarienne de France, malgré les avantages qu’elle procure (voir ci-dessous), n'est pas du tout exigée, ne vous inquiétez pas !
  3. Le respect de la netiquette (http://www.usenet-fr.net/fur/usenet/repondre-sur-usenet.html) est par contre obligatoire.
  4. Éviter les messages inutiles en série. Si on a plein de choses sur le coeur à échanger, pourquoi ne pas organiser une rencontre?
  5. En cas de non-respect des règles, les modérateurs peuvent être amenés, à leur grand regret, à sévir...
  6. Quand vous arrivez, il serait utile que vous jetiez quelques coups d'oeil aux messages archivés et que vous vous présentiez sommairement (pas la peine de raconter votre vie non plus, mais évoquez par exemple votre démarche, ce qui vous fait venir sur la liste...). Rédigez ceci dans un courriel (soit directement depuis le site, soit depuis votre système de messagerie habituel). Par exemple, inscrivez "Presentation" et votre nom dans l'objet/titre du message. Vous pouvez vous inspirer des messages de présentation des autres :-) L'objectif est une plus grande convivialité dans nos échanges de courriels et de connaitre quelques détails vous concernant afin de discuter et proposer des activités qui pourraient vous plaire, etc. Bref, d'un peu mieux vous connaitre en attendant de nous rencontrer réellement.
  7. Il est possible de ne pas recevoir les pièces jointes dans les courriels en configurant votre abonnement en mode «urlize».
  8. Si vous avez des envies d'activités, ou des propositions d'améliorations, n'hésitez pas à faire des suggestions et, pourquoi pas, à apporter vos idées et votre aide dans l'organisation.
  9. Être rassemblés peut aussi permettre de faire des commandes groupées de produits V non disponibles dans les commerces de proximité.
  10. Vous êtes tous libres de vous inscrire et de vous désinscrire. Or, si jamais vous repartiez sans dire un mot, nous ne pourrions pas comprendre pourquoi la liste ne répond pas à vos attentes alors que souvent sur les stands, des personnes nous disent se sentir seules, isolées et sont désireuses de rencontres et d'échanges réels avec des végétariens. Cette liste, nos discussions, nos projets, nos rencontres, etc. sont pour nous tous. Alors communiquons ;-) Chacun a la possibilité de lancer une idée, d'être l'initiateur d'une invitation, d'une rencontre, etc.

En espérant que ces règles ne vous aient pas effrayé... Nous ne mordons pas non plus hein... D'ailleurs c'est interdit par notre régime ;-) Attention, il semble que réguliérement, des personnes croient être abonnées alors qu'elles ne sont pas allées au bout des démarches. Une fois que vous avez demandé à être abonné, vous devez entrer votre adresse courriel dans le champ jaune puis valider. Vous devrez recevoir des messages de la liste relativement rapidement après votre abonnement. Si ce n'est pas le cas, c'est qu'il y a un problème.

Ressources mises à disposition par les membres :

Pages de présentation du végétarisme et de l'Association Végétarienne de France :

http://fr.ekopedia.org/Végétarisme

http://fr.ekopedia.org/Association_Végétarienne_de_france

http://fr.ekopedia.org/Alternatives_Végétariennes

Recettes :

http://www.fdn.fr/~sascoet/texte/associationvegetariennedefrance/recettes/sa-recettesfavorites.doc

http://www.fdn.fr/~sascoet/texte/associationvegetariennedefrance/recettes/AVF_ATELIERSCUISINE_LEMANS_recettes_20130312.pdf

http://www.fdn.fr/~sascoet/texte/associationvegetariennedefrance/recettes/AtelierCuisineRecettesmassimo.pdf

http://www.fdn.fr/~sascoet/texte/associationvegetariennedefrance/recettes/AVF_orl-goutervegetal.pdf

http://www.fdn.fr/~sascoet/texte/associationvegetariennedefrance/recettes/AVF_orl-quelquesdelicesvegetaux.pdf

http://www.fdn.fr/~sascoet/texte/associationvegetariennedefrance/recettes/AVF-recettesplatsetdesserts.pdf

http://vegansfields.over-blog.com/article-15112088.html : Galettines de Vegansfields.

Actualité et actions à venir :

Stand aux FÊTES VÉGANES D'ORLÉANS le 23 JUIN 2018 :

  1. De neuf à dix-huit heures ;
  2. Place de Loire et Quai du Chatelet ;
  3. Conférences, ateliers, restauration ;

Stand au salon "Terre Naturelle" :

Du samedi 14 au lundi 16 octobre 2017, l'AVF orléanaise aura le plaisir de vous proposer :
  1. de la documentation sur son stand,
  2. et même une conférence "Le plaisir d'être végétarien" le Samedi à 14 heures 30.
Lieu : parc des expositions d'Orléans (station "Zenith-Parc des Expositions" desservie par les lignes TAO A, 17 et 22 samedi et lundi, uniquement par la A dimanche) dans le hall 4 (alimentation/restauration). Nous cherchons des volontaires pour venir aider sur le stand, apporter des dégustations végétales et surtout avec une assez grande voiture pour transporter le matériel Vendredi et Lundi. Nous avons de nombreuses places gratuites à disposition.

Stand à l’éco-journée 2017 de Boigny-sur-Bionne :

Accès en transports collectifs TAO :

Ligne 15 :
Elle part de Saint-Jean-de-Braye, renseignez-vous donc pour savoir comment vous y rendre si vous n'y êtes pas (ligne B ou 2 par exemple), descendre à l'arrêt "mairie de Boigny". Continuer à pied dans le prolongement en suivant la rue de Verdun et tourner à gauche après la traversée de la Bionne.
Ligne 12 :
Elle part de la gare de Fleury-les-Aubrais et poursuit vers Saint-Jean-de-Braye (Léon Blum), on peut donc l'attraper via les lignes A, 2, 3, 4, 6 ou 9 et descendre à "Maison plate". Continuer à pied dans le prolongement en suivant la route de Boigny et la rue de Verdun et tourner à gauche après la traversée de la Bionne.

Actions récentes :

Stand à la journée de la transition au parc Ronsard de Vendôme le 23 Septembre 2017.

Projets :

La participation de chacun n'est bien sûr pas obligatoire, et de toute façon chacun peut contribuer en fonction de ses talents personnels :

Locaux :

  1. En début d'année, organiser une dégustation de galettes des rois végétaliennes, puis de crèpes végétaliennes pour la Chandeleur.
  2. Réflechir au(x) film(s) et aux thèmes à aborder pour une éventuelle conférence à Ingré : Axer sur des repas végétaux en collectivité et sur le jour sans viande ? Projeter l'émission X:enius, si Arte est d'accord ? Prévenir Élodie et autres contacts Ingré quand on est prêts.
  3. Organiser une projection de «La Belle Verte» pour se faire plaisir entre nous.
  4. Faire des stands d'information et dégustation dans des supermarchés en leur proposant de présenter leurs propres produits végétariens, et éventuellement leur suggérer de commander des livres sur le sujet pour cette occasion, que nous vendons pour eux. Argumenter en leur disant qu'on fera connaître leurs produits.
  5. Restaurants à tester :
    • Le Brasier?, rue de Bourgogne, qui propose du couscous végétal (non cuit dans un jus de viande)
    • ?le café littéraire "Autour de la Terre" qui propose des mochis vegans et des chocolats chauds au lait de riz (très bons).
    • L'Arôme des Saveurs.
    • Pas bien : http://www.cityvox.fr/restaurants_orleans/la-mangeoire_200040191/Profil-Lieu
    • Le Girouet, 14 quai Châtelet à Orléans,
    • le Madras (tout comme le Taj Mahal, n'est pas très propre),
    • le Sahara,
    • la vieille auberge, qui ferait des repas végéliens sur demande,
  6. Flechage anti-fourrure

Nationaux :

  1. Proposer la crétion d'un catalogue de gadgets à la façon «Gaia» ?
  2. Créer une liste de discussion des créateurs de sites et infographistes de l'association ?
  3. Créer un vrai outil de gestion des adhérents (Galette ?)
  4. Remarques à faire :
    • Une personne s'est plainte du fait que la revue ne parlait pas assez de bio sur le stand de Bercy.
    • Le fond noir du badge Tolstoï n'est pas apprécié
  5. Déplacer le forum AVF vers l'hebergeur du site principal en migrant les données.
  6. J'espere faire ouvrir un album de l'AVF en ligne, on pourra y envoyer nos photos d'actions :
    • Il faudra récupérer celles du salon Vinci, y compris la vidéo et le son de la conférence,
    • Il faudrait trouver un outil de création de cartes de visite et un de diagrammes (DDraw ?) et des idées pour refaire et compléter le schéma qui est en page 5 de AV n°95, en sourçant toutes les informations.
    • Créer un cercle de reflexion pour créer des objets et animations pour captiver et sensibiliser les enfants (Marjorie).
    • L'AVF recherche des retours d'experiences de collectivites proposant des repas V: menus sur deux semaines, couts par rapport au repas omnivore.
    • Il faudrait constituer une équipe de maquettistes-infographistes-dessinateurs : pour le journal, les objets militants, différents projets graphiques (y compris ceux listés ici ! Marjorie).
    • Il faudrait reprende la liste de produits V qui était faite par un membre des lists de discussion et qui semble à l'abandon (Marjorie).

Pour comprendre nos motivations :

Sentience :

Extrait de la définition donnée par David Olivier dans Alternatives végétariennes N° 103 :La «sentience» est un terme nouveau en français. Il a été introduit récemment par des militants animalistes parce qu'aucun mot n'existait dans notre langue pour désigner le simple fait de ressentir. Précisons ce dont il s'agit. Les pierres ne ressentent rien ; elles ne voient rien, ne pensent rien, ne se souviennent de rien. Elles ne souffrent pas quand on les casse et n'éprouvent aucun plaisir Elles n'ont ni espoirs ni désirs. Elles n'ont aucune subjectivité, aucun point de vue sur ce qui les entoure. En un mot, elles ne sont pas sentientes. Par contre, les humains généralement, mais aussi les vaches, les poulets, les poissons et bien d'autres animaux qu'on fait souffrir et tue par milliards pour leur chair, sont sentients, car ils ressentent les choses et sont capables de souffrir et de jouir de la vie. La sentience semble semble liée au système nerveux. Tous les animaux (ou presque) pos­sèdent un système nerveux. De leur coté, les plantes, dépourvues de système nerveux, ne sont sans doute pas sentientes.

Saviez-vous :

Qu'un végéta­rien est une personne qui exclut au moins la chair animale de son alimen­tation et, bien souvent, tout ce qui provient des animaux. Nous disons «exclut» et non pas «refuse» ou «bannit» ; un végétarien n'est pas un enfant têtu ou ca­pricieux qui refuse quoi que ce soit. On exclut, simplement, parce que dans la vision végétarienne du monde, ce n'est pas mangeable, voilà tout.

Que les terriens non-humains sont bien plus développés que ce que l'humain imagine ?

  1. Les lézards ont une culture culinaire.
  2. Nombreux sont les terriens non-humains à utiliser des outils : le Gypaète (source : La Hulotte 93) par exemple.
  3. Les cochons sont très futés, plus que les chiens. Une truie domestique a même été chercher des secours de sa propre initiative pour sauver sa compagne humaine, victime d'une attaque cardiaque !
  4. Les corbeaux sont capables d'utiliser plusieurs outils dans des séquences complexes.
  5. Les vaches ont des émotions complexes, pouvant constituer des groupes d'amitié compo­sés de quelques individus, ou développer des rancunes qui peuvent durer des années. Parfois même, elles peuvent développer des tendances lesbiennes.
  6. Un mouton est capable de reconnaître les visages d'au moins 50 autres moutons et s'en souvenir pendant près de deux ans. L'activité électrique du cerveau permettant cela est similaire à celle des humains.
Chimpanzés :
  1. Les chimpanzés réagissent à la mort de leurs proches pratiquement de la même façon que les humains.
  2. La femelle bonobo Panbanisha a acquis un vo­cabulaire de 3 000 mots, et les tests laissent penser qu'elle a le langage et les capacités cognitives d'un enfant de 4 ans.

Que l'exploitation des terriens non-humains est omniprésente ?

  1. Le mécanisme des ascenseurs de la tour Eiffel est huilé par de la graisse de boeufs.
  2. Le fait que les tortionnaires maltraitent les êtres qu'ils sacrifient au delà du necessaire pour l'accomplissement de leur tache est dû au fait que eux-mêmes ont conscience de faire quelque chose de mal, sentiment qu'ils refoulent en tentant de s'auto-persuader qu'un animal ne souffre pas.
  3. La nourriture à éviter pour être vraiment vegan.
  4. Le carnisme.
  5. Des grands singes souffrent quotidiennement sous la torture, pour des tests idiots. Par exemple, déterminer comment se gratter soulage une douleur...

Que les plus grands de ce monde reconnaissent que l'exploitation animale est une catastrophe ?

Pourquoi les conséquences de la consommation de viande ne sont que très rarement abordées en France ?
Santé :
  1. David Pencheon, des hôpitaux anglais, a affirmé que les menus sans viande permettraient à la fois de diminuer les émissions dues au bétail et d'améliorer la santé ?
  2. Les parlements des États :d'Hawaii, de Californie, de New York et de Floride ont adopté des résolutions recommandant des options végétaliennes dans les écoles.
  3. Les autorités sanitaires étasuniennes recommandent officiellement de favoriser la consommation de soja (Alternatives végétariennes N° 104)
  4. Les autorités sanitaires britanniques déconseillent officiellement de consommer de la viande (Alternatives végétariennes N° 104)
Environnement :
  1. Manger 100 grammes de steack équivaut à dilapider 5 000 litres d'eau (calculs faits par la FAO). Alors à quoi bon économiser une douche si nous en jetons une centaine par dessus bord par son alimentation ? C'est se donner l'impression que l'on va dans la bonne direction, alors qu'en fait on court dans l'autre !
  2. Lord Nicholas Stern, ancien conseiller du gourvernement travailliste sur l'économie du changement climatique, dit qu'une alimentation végétarienne est meilleure pour la planète. Ce conseil a motivé «Les Nations Unies» à faire la même préconisation à son tour !Source : Alternatives Végétariennes N° 101.
  3. Rajendra Pachauri, président du Groupe Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat, institution onusienne, a également incité à l'adoption d'une journée végétarienne par semaine pour réduire les émissions de gaz carbonique. Extrait d'un rapport
: «Le comité a passé en revue toutes les données scientifiques actuellement disponibles et a conclu que les deux grands domaines qui ont un impact disproportionné sur la vie des individus et sur les écosystèmes de la pla­nète, sont l'énergie sous forme de combustibles fossiles et l'agriculture, en particulier l'élevage de bétail pour la viande et pour les produits laitiers.»Greenpeace affirme que l'élevage bovin est responsable à 80 % de la destruction de la forêt amazonienne.
La question du soja et des OGM :
  1. Le soja importé pour nourrir les terriens qui sont ensuite mangés est responsable des trois quarts de la déforestation de l'Amazonie ! Alors que la consommation directe de celui-ci diviserait par 7 les surfaces nécessaires à sa culture. Paradoxalement, c'est le «lobby du soja» qui n'a surtout pas intérêt à ce qu'on le consomme directement !
  2. De fait, il suffirait de remplacer les protéines animales par des protéines végétales pour ne plus entendre parler des OGM, au moins dans l'alimentation.
  3. Des millions de tonnes de soja OGM tran­sitent par les ports bretons pour alimenter la filière d'ali­ments d'élevage (LA BALEINE N°166).
Rapport des Amis de la Terre «De la forêt à la fourchette» :
L'Union euro­péenne est le quatrième importateur mondial de viande du Brésil avec 250 000 tonnes de boeuf importées depuis 2009 et achète environ un tiers de la récolte de soja de ce pays.
  1. Chaque fois que nous prenons un repas carné, nous «volons» la nourriture de 10 à 15 personnes...
  2. André Mery : devenir vétarien est une réssite morale : cela marque la prééminence du cerveau sur la moelle épinière...
  3. En Allemagne, l'Agence fédérale pour l'en­vironnement demande à la population de ne manger de la viande que le dimanche.
  4. En Grande-Bretagne, le NHS (service de santé britannique) recom­mande aux hôpitaux de servir une fois par semaine un repas végétarien, afin de réduire l'impact sur le climat (le NHS est le premier acheteur de produits alimen­taires en GB).
  5. Pratiquement 30% de la surface non glacée de la pla­nète est utilisée par le bétail ou pour cultiver la nourriture de ces animaux. Un milliard de personnes souffre de la faim tous les jours, mais le bétail consomme la majorité des ré­coltes mondiales. Source : Alternatives Végétariennes N°102.
  6. Le rapport Food Ethics Council pointe le fait que si le transport de la nourriture en général est responsable de 2,5 à 3,5 % des émissions britanniques de gaz à effet de serre, la production de viande et produits laitiers est responsable quant à elle de 8 %. «Parce que les émissions liées à la viande et aux produits laitiers sont concentrées dans le processus de production, que ces produits viennent de loin ou pas n'est pas ce qui compte» ?

Que la france est terriblement en retard ?

Le lobby agricole y est très puissant et menaçant : saccages de préfectures, voire de ministères. Les auteurs de la mise à sac du bureau de Dominique Voynet, alors ministre de l'Environnement n'ont jamais été inquiétés !

Que les collectivités s'y mettent ?

  1. Agrave; Gand, tous les jeudis sont journée végétarienne, avec promotion active de la part de la municipalité,
  2. d'après consom'action «48 : L'école R. Steiner de Sorgues ne sert que des repas bio-végéraiens (souvent végéliens) pour seulement 4 Euros, pour des rai­sons économiques, hygiéniques et éthiques.
  3. Que la bureaucratie dédiée à la chasse au phoque coûte à elle seule plus que ce que gagnent les chasseurs de phoques ? C'est un gaspillage colossal de l'argent du contribuable.
  4. Que ne plus manger de terriens est le meilleur moyen de régler le problème de l'eau ?
  5. Que le Brésil est le premier exportateur mondial de boeuf, un commerce qui rapporta près de 4,8 milliards d'euros en 2008, dont un quart pour le marché du cuir ? Alors,si l'on parle de la consommation croissante de viande comme d'une catastrophe écologique, les chaussures, sacs à main, meubles et autre garnissage automobile n'ont pas grand-chose à lui envier... Alternatives Végétariennes N°97.
  6. Alternatives Végétariennes N°97 nous apprend qu'un seul déversement de millions de litres de déchets provenant du bassin d'une porcherie in­dustrielle a tué environ 10 millions de poissons, que plus d'un tiers des 825«écorégions» du mon­de identifiées par le WWF sont menacées par l'élevage industriel et le groupement américain Conservation Inter­national estime que 23 des :40 «points chauds de la bio­diversité sont maintenant gravement affectés par les élevages.

Actions à mener :

Poursuite des ateliers cuisine (chez Alexandre ?).

Livres commentés par Stéphane :

Mettre aussi un lien vers index des livres.
  1. «5 minutes pour convaincre» de Jean-Claude Martin.

Éthique :

  1. Hans Ruesch L'IMPÉRATRICE NUE : Suite de «HONTE ET ÉCHECS DE LA MÉDECINE». Offert par ma mère pour mes 28 ans, lu du 25 au 31 mai 2009. Brulot dénonçant les mécanismes de la propagande (même l'encyclopaedia Britannica et certaines associations animalistes, via le refus de militer sur le thème de l'inutilité des tests, sont touchées) rendant incontournable la médecine chimique des vivisecteurs. Nous sommes dans une véritable dictature de quelques entreprises hyper-puissantes de la chimie médicale. Il y a hélas beaucoup d'erreurs typographiques, et cette accumulation de révélations révoltantes ne propose pas de solutions. Les tests sur terriens, dont l'abomination surpassant de très loin les récits d'horreur les plus extrèmes, est décrite. Elle serait responsable de l'empoisonnement généralisé des humains par la chimico-médecine. Tout un dossier à charge sur les traitements chimiques du cancer, alors qu'il faudrait traiter les causes : pilules contraceptives et du lendemain, omnivorisme, hormones (pourtant testées sur terriens). Tous ces pseudo-scientifiques-médicaux ressemblent plutôt à Frankestein avec des dollars défilant dans les yeux. Et ce sont ces monstres qui sont adulés par tous ! Le Courrier d'ALIS N° 46 fait un compte-rendu proche du mien de ce livre, dont le titre, à mon avis, est mal traduit (j'aurais mis «mise à nu).
  2. Marie-Pierre HAGE Animaux Esclaves :Version papier de «Earthlings», mais en welfariste. Plutôt utilisable comme référence que comme roman.
  3. Fondements éthiques pour une alimentation végétarienne de Helmut F.Kaplan

Recettes :

Jacqueline Desbrosses LE RÉGIME SANS VIANDE
Ce livre de 120 recettes de 2002 m'a été gentillement offert sur un stand, mais je suis tout de même en colère. Écrit par la femme, décédée depuis, du célèbre Philippe Desbrosses, il accumule les poncifs les plus éculés qui soient sur l'alimentation végétale ! Ainsi, le végétalisme est décrit comme extrémiste, ne devant servir qu'en tant que cure de purification. Le poisson n'est pas considéré comme de la viande et les informations concernant la B12 sont erronées. Bref, si vous croisez ce livre, passez votre chemin !
Les Graines germés Saveurs et vertus :
Bonne introduction sur les connaissances de base en nutriments, mais fait, comme d'habitude, l'erreur de signaler la présence de B12...

LES AFFAMEURS , voyage au coeur de la planète de la faim de Doan Bui.

terraeco Numéro 11 :

L'article sur les idées de Mike Davis concernant la ville m'épate : enfin quelqu'un qui dit tout ce que je pense sur le sujet ;! Les réponses d'André sont insuffisantes face à Yves Berger, mais le reste du dossier sur la bidoche aid e les légumes de l'amusant dessin à gagner le combat de boxe. Malgrè de jolies phrases comme «le corp s social ne supporte pas que les détenus vivent mieux que la catégorie sociale la plus défavorisée de la société», la revue est trop «sur-consommation durable»

WHY WE LOVE DOGS-EAT PIGS-AND WEAR COWS-An INTRODUCTION to CARNISM de Melanie Joy

Lu du 19 au 27 octobre 2010 (soit près d'un an après sa découverte dans «Alternatives Végées»), prété par Camille Contreras. Melanie assimile abusivement certaines valeurs(l'émotivité...) comme étant féminines. Contrairement à ce que j'imaginais, le livre consacre beaucoup de texte à décrire les horreurs dont sont victimes les non-humains(ce qui n'aide pas à être tolérant envers ces carnistes qui ne sont pas touchés par celles-ci, contrairement à ce qu'on espère quand on est V débutant), et analyse assez peu en profondeur les mécanismes du carnisme justement.

SPECIESISM de Joan Dunayer :

Prété par Camille. Lu du 27 octobre au 21 novembre 2010. Met beaucoup de choses en question, dérangeant! Jusqu'où un anti-spécisme intégral... Impressionnants exemples d'intelligence de la part de non-humains. Singer et Francione en prennent pour leur grade de spécistes. Je suis bien sûr en désaccord avec certaines prises de positions sur les stratégies militantes.

FAUT-IL MANGER LES ANIMAUX ? de Jonathan SAFRAN FOER :

Titre original: Eating Animals. Offert par maman au salon "Respirez la vie" de Brest, après qu'il m'ait donné l'occasion d'être cité dans "Le Masque et la plume". Lu du 4 février au 8 mars 2011. Traduction un peu limite, comme souvent. M'évoque des choses personnelles ou dites par Isabelle Dudouet, mais contient aussi des propos qui me déplaisent, dont la propagation de la rumeur comme quoi hitler aurait été végétarien. Il va enquêter à Bolinas! http://cuisinez-vegetalien.net/

Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde :

Plus d'informations sur ce livre fondamental sur http://www.fdn.fr/~sascoet/index.htm#bidoche

Films :

We feed the world,

Notre pain quotidien,

La terre dévorée,

Nous resterons sur Terre,

12 Monkeys de Terry Gilliam.

Terriens/Earthlings :

Il a eu un énorme succès aux USA, a remporté de nombreux prix et a été nominé aux Oscars. Le narrateur est le célèbre acteur Joaquin Phoenix et la musique est de Moby. Il y est question notamment de l'industrie et sa responsabilité dans la cruauté envers les animaux (attention certains passages sont très durs), comme par exemple la façon abominable dont les japonais exécutent les dauphins pour vendre ensuite leur chair, en la faisant passer pour de la baleine, contournant ainsi la loi.

Agir :

Cosmetiques :

Se baser sur la liste «One Voice» pour l'achat de cosmétiques,

consom'action n°48 explique comment en fabriquer (mousse à raser...).

Passer à l'alimentation végétale :

Faire une analyse de sang avant de sauter le pas pour avoir une base de comparaison en cas de problème (rarissime).

Adhérer à l'AVF est une bonne action :

Pourquoi?

Pour se faire entendre !

Améliorations à faire sur le bulletin (aussi bien en grand qu'en petit format ) :

  1. Ajouter des cases disant si tableau et guide du V ont étés donnés.
  1. Même une association bretonne proche du parti «Les Verts», a repris un de nos communiqués !
  2. Les Verts eux-mêmes relayent parfois nos actions...
  3. Qu'il y ait des logos V sur les produits vendus dans le commerce et proposés sur les lieux de restauration.
  4. Pour faire contre-poids à certains monopolisateurs de parole débitant des énormités en chaîne : Robert Masson...
Nicolas Hulot : «comme chaque goutte d'eau forme les océans, chaque don compte»

Pétition pour des menus V dans les cantines orléanaises !

Être famille d'accueil.

Actions militantes et conviviales :

L'annoncer :

  1. Sur le site AVF.
  2. Faire des annonces dans les magasins bio (on peut s'inspirer du modèle fourni par Isabelle). Attention à ne pas utiliser de formules faisant peur: il vaut mieux «cuisiner sans viande, pourquoi, comment ?» que «cuisiner végétarien»,
  3. sur le site web,
  4. auprès des adhérents locaux.
.

Conseils pour stands :

Avant :

Réservation de l'emplacement :
Privilégier la proximité des stands «bien-être» plutô qu'«alimentation».
Commander les choses nécessaires :
Photocopies (par jour de stand) :
  1. Il faut bien garder à l'esprit l'objectif essentiel qui est la disparition des abattoirs. Pour cela, agir simplement selon notre coeur pour tenter de convaincre peut nous faire plaisir, mais n'est pas le plus efficace. L'AVF prévoit donc organiser des formations, dont je fus un des béta-testeurs. On y apprend comment faire évoluer l'autre sans l'humilier, entre autres.
  2. Prévoir :
    • Couverts/baguettes pour manger sur place (si achats, ne pas oublier de demander facture pour la faire déduire des impôts),
    • assez de stylos pour à la fois les pétitions et usage interne,
    • des tenues vestimentaires modulables.

Décoration :

Mettre des affiches de célébrités V le plus en évidence possible :

  1. Affiche 1.
  2. Affiche 2 (Gwyneth Paltrow est allée jusqu'à se faire greffer une bouche de canard pour compenser le fait qu'elle donne des cours de cuisine avec cadavre ?). Mylène Farmer n'est pas V...
  3. Il faudrait en faire d'autres avec des personnalités multi-générationnelles.
  4. Comment les faire imprimer et plastifier ?
  5. Elles sont plus visibles en position «Chevalet», de façon à ce que ce soit la première chose qui soit vue par les passants.

Mettre des images «craquantes», surtout pas horribles.

Afficher "Poisson ou poison" une fois plastifié.

Des slogans de type «VG c'est ma vraie nature» avec «Association Végétarienne de france» en grand(coller plusieurs A4 sur un coté blanc d'une énorme affiche), de préférence en association avec les affiches «célébrités», ainsi que des photos apétissantes. Pourquoi ne pas mettre une petite affiche «Vous aussi, soyez une star...». «Si je n'étais pas déjà V, je le deviendrais».

Nappe de couleur unie, pas trop claire, nottamment pour le tableau nutritionnel, qui est plus en valeur sur un fond foncé.

Documents :

  1. On peut demander des re-impressions(fac-similes) d'articles particuliers d'anciens numeros de la revue.
  2. Les communiqués de presse peuvent etre imprimés pour militer.
  3. Mettre une liste des restaurants correspondant à la zone géographique.
  4. Sur le document listant les groupes locaux correspondant au lieu du stand, insérer une capture d'écran de la page d'accueil du site web mettant en évidence les liens vers les différentes rubriques.
  5. Bulletins d'adhésion de nouvelle génération.
  6. Le seul livre de recettes qui trouve acheteur est «Ma cuisine vegetarienne pour tous les jours» de Garance Leureux. Fournir avec la fiche «soja», car le livre ne tient pas compte des études récentes qui montrent les bienfaits de cette légumineuse. Ce tract pourrait aussi être distribué aux personnes susceptibles de changer leur alimentation lors d'actions de rue.
  7. Préparer les lots de feuilles qui seront distribuéeacute;es en cadeau(avec tableau nutritionnel à 5 Euros, le dernier numéro de "Alternatives Végétariennes" a 4 Euros, l'adhésion), dont l'anatomie comparée et «Végétarisme et santé».
  8. Utiliser des étiquettes collantes fluos.
  9. Bulletins d'abonnement/adhésion.
  10. Feuille sur laquelle les gens s'inscriron pour être tenus au courant des actions.

Adhésion :

11 Euros après réduction d'impot sur revenu alors que l'abonnement seul revient a 16 Euros. Offrir(prevenir l'association afin qu'elle sache ce qui a deja été offert sur le stand):
  1. Les deux derniers numéros d'Alternatives V
  2. Supplément: Graines germées ou guide du V débutant
  3. Le tableau nutritionnel si adhésion par RIB (remplir l'autorisation recto/verso).

Choses à dire :

  1. Penser à suggérer qu'un abonnement est une idée de cadeau pour les proches de la personne.
  2. Pour faire revenir quelqu'un qui s'éloigne : la pétition.
  3. Conseils nutritionnels :

Conférences :

Préparer des tracts qui seront distribués à l'approche du moment.

Autres idées d'animation :

À plusieurs, un des militants peut jouer le role d'un visiteur se laissant progressivement convaincre.

Une fois qu'une action est achevée :

  1. Envoyer compte-rendu d'action pour http://www.vegetarisme.fr/Asso/Actions/index.php
  2. Tous les frais peuvent etre deduis des impots: voir avec Andre.

Distributions de tracts

Prévoir 3 feuilles de coordonnées par après-midi.

Comment coller des affiches.

Archives actions :

  1. Les journées mondiales végétales 2008.
  2. Manifestation contre le salon de la torture 2009.
Journée contre le spécisme 2009.

Action faux bouchers repentis de la Journée sans viande 2009 :

  1. http://www.youtube.com/watch?v=5KM02XPSi0I
  2. http://www.dailymotion.com/video/x8ut5z_manifestation-vegetarienne_news
  3. http://florent.ourth.fr/animaux/2009-03-20-manif-bouchers-repentis-avf/
  1. Bilan du SALON NATURE & ECOSYSTEMES au Vinci de Tours du 24 au 26 mai 2009 :
    • Presque personne du vendredi au dimanche midi.
    • En plus de Sandrine, Julie et Stéphane, peu de temps avant la conférence de 14 h 30 ont débarqué presque tout le reste de l'équipe ayant participé à la formation «militants» d'il y a un mois chez André Mery : Isabelle (notre conférencière et formatrice), Sylvie, Françoise et Sophie.
    • Quatre adhésions fermes, au moins deux promesses d'adhésion.
    • Film «La Terre Dévorée» et conférence : peu de monde au début, presque uniquement des végétariens. Mais au fur et à mesure des arrivées, on a fini avec une salle pleine ! L'assistance a semblé vraiment s'en prendre plein les yeux, même les V ne devaient pas être au courant de tout ça. Ensuite, ce fut une véritable razzia sur le stand, y compris par certaines personnes arrivées en fin de conférence. En quelques minutes, le stand a été dévalisé et a vu plus de passages que pendant les deux jours précédents !
    • Nombreuses photos prises, conférence filmée par le salon et son captée par Sylvie.
  2. Rencontre entre Stéphane, Chantal et Yves au Vol-Terre : Le restaurant est décevant, il ne semble pas acceptable pour organiser des repas de promotion du V, ce qui est très embêtant.
  3. Stand à Ingré 17 mai :
    Les associations de defense des terriens non-humains etaient là en force... Il y avait AVES, ANICA (de Douai ! avec l'aide de Michele "Mimi" Line en renfort), Code Animal et une association de defense des cetaces (proche de Sea-Sheperd). Les ventes ne sont pas mirobolantes, mais a ma tres grande surprise, le succes a ete phenomenal: je n'ai jamais eu de temps mort prolongé. Bien sûr, quelques personnes qui snobent le stand, refusant d'affronter leur mauvaise conscience, mais il apparait evident que de plus en plus de gens se posent des questions. J'ai ete assailli de ex-V, V, futurs-V, ou ayant un entourage V, me harcelant tous de questions pratiques. Je n'ai pas reussi a provoquer ni abonnement, ni adhesion, mais les techniques d'Isabelle font tellement mouche que je suis certain que plusieurs sont repartis en se disant "quelle energie! Et il est plutot convainquant!". La plupart se declaraient interressés de participer aux futures sorties du groupe. J'ai même eu deux noms de restaurants qui seraient mieux que le Vol-Terre! Un collègue de travail est resté un bon bout de temps avec sa compagne, ils sont déja au courant de beaucoup de choses (les méfaits du lait sur la sante, ils ont vu un des reportages sur Anne-Claire)... Ils ont assuré les principales ventes de la journée a eux seuls, et ne sont pas loin de basculer, je le sens! Les enfants sont accros aux badges, surtout celui avec le lapin. C'est enervant de n'avoir aucune activité adaptée a leur proposer, il faut vraiment qu'on avance sur ce sujet! Il y avait des concours de dessins et photos. Mimi en a profite pour infiltrer les groupes d'enfants et leur dire que les animaux en cage souffraient. Un des enfants gagnants est allé chercher son prix en arborant son badge «J'aime les animaux... mais pas dans mon assiette» ! Deux personnes semblant des V refoulés: un gars qui a lu les affiches, et a sa tête, je suis certain qu'il etait en plein conflit interieur. Ensuite il m'a dit que c'etait quand meme extremiste d'etre V. C'est visiblement la seule excuse qu'il a trouvé pour ne pas craquer... Une autre dame qui allait et venait, regardant affiches et fiches à chaque passage, visiblement ebranlée... mais "pas encore prete" me dit-elle. Remerciements infinis a Alexandre Porthault (Association pour la Decroissance Conviviale) pour le transport a velo sous la pluie, à Lily et Violette pour l'envoi des colis en urgence, à Isabelle DG, encore une fois, pour tous ses conseils trop biens et a tous les autres qui injectent de l'energie dans l'AVF au lieu de céder à la facilité de rester dans son coin! Cette super journée, accompagnée de ma nomination comme correspondant, voila de beaux cadeaux d'anniversaire pour mes 28 ans !
  4. Salon Fougère -26 et 27 septembre - Saint-Pierre-des-Corps (compte-rendu par Françoise) : avec Stéphane (venu d'Orléans en train + vélo) et Maryse et Virginie (adhérentes de Bretagne), nous avons fait un très bon salon. 805,9 Euros de recettes, soit 505,56 de bénéfice. Et en plus, ça n'a même pas été difficile ! Comme avec cette jeune femme qui arrive devant le stand et dit : "Oh, mais je ne savais pas qu'il y avait une association végétarienne ! On peut adhérer ?" (elle venait de... Nice), du monsieur à qui j'explique que le végétarisme c'est bon pour la santé, la planète, les animaux, le tiers-monde et qui adhère immédiatement en ajoutant un don de 40 euros, etc. Je suis même persuadée que nous avons laissé passer des adhérents potentiels qui se présentaient pendant un moment de grosse fatigue. J'ai pris pas mal de contacts pour les ateliers de cuisine, et je vais revoir des gens qui n'ont pas adhéré mais qui pourraient mûrir très vite. Pas de réflexions désagréables ou déstabilisantes, quelques personnes qui cherchaient davantage une épaule pour s'épancher qu'autre chose, mais rien de méchant. Deux moments à retenir : un monsieur qui était agréablement surpris que j'aie "bonne mine" (pour une végétarienne) et le militant de Greenpeace qui m'a trouvée "joyeuse", par rapport aux végés qu'il connaît. Pour finir, quelques remerciements façon "soirée des César" : Marie-Pierre Hage, qui habite en Touraine et a écrit "Animaux esclaves" est venue les deux jours nous donner un coup de main. Malheureusement pour elle, elle n'a vendu qu'un ouvrage, à 5 minutes de la fermeture dimanche. Mais le contact avec elle est pris et nous nous reverrons. Anne Brunner, que je ne vous présente plus, est venue dimanche signer ses deux derniers livres (au lieu de partir en week-end comme elle le souhaitait !). Et nos ateliers de cuisine reprennent samedi prochain, avec quelques tout nouveaux adhérents ! Isabelle est venue de Nantes pour une conférence, dimanche en fin d'après-midi, donc pas le meilleur moment, et malgré sa fatigue. Merci aussi pour les conseils et astuces, et pour nos échanges. Merci évidemment à Stéphane d'avoir fait tous ces trajets, de m'avoir conseillée sur des tarifs, des présentations, etc. Ça a été bien utile. Sa présence m'a rassurée et en plus, on a bien rigolé. Maryse et Virginie ont été très disponibles aussi, elles m'ont prêté du matériel (tables, chaises, bâche pour la nuit) sinon, j'étais très mal partie. Elles ont monté et démonté le stand très efficacement, scotché la banderole, fait preuve d'imagination pour le tableau nutritionnel, bref, un excellent soutien. Dire que je me suis encouragée à y aller en serrant les dents, et en me demandant comment j'allais supporter ces deux jours. Et bien si vous voulez tout savoir, je suis regonflée à bloc !
  5. Impressions de Stéphane : Il y a plein d'adorables bébés à fréquenter le salon. Je prends un délicieux smoothie pomme-pamplemousse le samedi, avant de constater qu'à 21 heures, il y a foule dans le tram orlénais et les parcs-relais associés. Dimanche, je fais la connaissance de Henri et Camille. Je me régale d'une assiette de crudités germées. Alors que je bois mon jus d'herbe de blé, Isabelle prend 2 smoothies pomme-pamlemousse sur mon conseil, puis je tente un pomme-carotte. Ça soulage dans la chaleur et le bruit ! Voila la preuve que les V savent se régaler de choses saines et délicieuses, en faisant fonctionner des métiers susceptibles de prendre le relai des bouchers et autres exploiteurs !
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h28debarrassud-estdegarest-pierre-des-corpsvudepuispont.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h29wagonsrougesetdebarrassud-estdegarest-pierre-des-corpsvudepuispont.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h29doublezter21500garest-pierre-des-corpsvudepuispontverslest.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h31wagonsrougesetblancsst-pierre-des-corpsvudepuispontverssud-ouest.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-2792009wagonsrougesetblancsst-pierre-des-corpsvusdepuispontverssudouest.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-2792009wagonsst-pierre-des-corpsvuegeneraleverssud-ouestdepuispont.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-2792009wagonsfretst-pierre-des-corpsvuecentraleverslouestdepuispont.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h36wagonsfretst-pierre-des-corpsvusdepuissudpontversnordouest.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h37voiessurlesquellesvientdepasserunconvoidewagonsfretst-pierre-des-corpsdepuispontversnord-ouest.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h38voiessurlesquellesvientdepasserunconvoidewagonsfretst-pierre-des-corpsdepuispontversest.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest0.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest1.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest2.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest3.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest4.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest5.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest6.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest7.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest8.jpg
    • http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/albums/transport/train/sa-2792009garest-pierre-des-corps/sa-27920098h42doubletgvmed/sa-27920098h42doublealstomtgvmedst-pierre-des-corpsdepuispontversest9.jpg
    • Diaporama des photos «Fougère».
  6. Stand au salon Terre Naturelle au Parc expo d'Orléans du 17 au 19 octobre 2009 (témoignage de Stéphane):
    • Préparation : Malgre une semaine tres chargée et le fait d'être seul, je m'inscris au dernier moment auprès des organisateurs, avec le renfort d'André Mery. Le mardi, l'actualité était plutôt aux déchets nucléaires (et il a donc bien fallu faire bloc contre les pro-atome). Et surtout, le livre «bidoche» de Nicolino faisait un petit scandale. Dans l'émission «Service Public» de France Inter, mercredi 14, l'auteur a du faire face à une hostilité assez générale dans le studio, ce qui provoque des réactions sur le forum Internet de l'émission, y compris de la part de Magalie, ma soeur, tout juste rentrée à Quimper (on s'état vus à Paris samedi soir, après une superbe après-midi passée dans le 94). C'est une façon originale de rester en contact entre frere et soeur trop éloignés, dommage qu'elle n'ait pas le reflexe de promouvoir l'AVF. En tous cas, cette controverse fournira des sujets de discussion sur le stand ! Je suis désagréablement surpris que Fabrice Nicolino ait dit dans l'eacute;mission qu'il ne connaissait pas «Droit des&nbps;animaux» et qu'il trouvait leur action dans un commerce extrémiste. La tentative de mise en place le vendredi soir fut épique : devant traverser Orléans du nord au sud, j'ai pris le tram avec mon chargement. En raison d'opérations d'entretien, le tram était remplacé par un autobus à partir de la gare d'Orléans-centre. Se faufiler dans un véhicule de 12 mètres surchauffé et bondé (l'Astom Citadis 301 qu'il remplace faisant au moins le triple de longueur) avec le chargement de sacs et carton aurait pu être de mauvaise augure. Au bout de dix minutes, l'autobus n'avait toujours pas démarré, les trains continuant pendant ce temps à déverser des flots de passagers... Et voilà qu'un contrôle impitoyable a lieu, nécessitant de faire sortir de nombreux passagers qui n'étaient pas en règle... Ceci conforte ma conviction que l'agglomération ne cherche aucunement à promouvoir l'usage des transports en commun, une telle expérience suffisant largement à dégouter l'usager.
    • Samedi :
    Le stand AVF est à coté d'une créperie de Moelan-sur-mer, et face aux stands BEEM et de Jean-Yves Tremot d'Intelligence Verte, qui me donne un livre ! Ils sont plein de superbes cucurbitacés et me disent faire régulièrement la promotion du V et de l'AVF (sa femme, Pascale Fromonot, fait des cours de cuisine bio-V, dégustation comprise). Dès le midi, le coût de la location est déja rentabilisé ! Je me régale d'une assiette de graines germées (un gars va même en acheter tellement ça lui fait envie) alors que les gens qui font la queue à la créperie regardent le stand. Un collègue de travail passe, et me dit tout géné qu'il mange peu d'animaux (il se garde bien d'en faire mention au travail, et il n'était pas présent au repas organisé par une de nos chefs au printemps, au cours duquel j'avais proposé des assiettes végétaliennes). Ensuite, un couple de plus adhère spontanément. Le gars me dit qu'il était à la manifestation de Cherbourg ainsi qu'au festival anti-nucléaire près de Plougastel de l'été 2007 ! Je fais adhérer plusieurs personnes que j'avais accrochées l'année dernière au même endroit, squattant le stand One Voice faute de mieux, et peut-être même d'Ingré ? Ventes : 2 guides du V, 5 adhésions à 28 Euros, 2 anciens numéros, des fiches, une adhésion à trois Euros par mois, un tableau.
  7. Dimanche :
Vu que j'ai quasiment tout vendu hier, j'arrive avec mes vieilles revues, livres et autres choses que j'ai déniché dans mes archives. Echange de coordonnées et de tracts avec la responsable One Voice, épatée que je sois seul les trois jours. Comme d'habitude, peu de monde en début de dimanche. Il se produit hélas ce que je craignais: pénurie de bulletins d'adhésion à midi ! Puis c'est la «promenade dominicale» en début d'après-midi : des beaufs qui ne s'arrêtent pas défilent sans arrêt alors que je somnole. Des regards effrayés par la mauvaise conscience... D'autres qui tournent volontairement le dos.. Des parents qui éloignent vite leur enfant attiré par les images d'animaux (il ne faudrait surtout pas qu'il leur vienne à l'idée que manger des animaux, c'est inutile et très mal, à ces foutus marmots !)... Des V qui ne veulent pas adhérer... Je n'insiste pas trop, vu qu'en plus d'être vanné, je sais que je n'ai plus de bulletins, presque plus de revues à offrir... Ce qui me permet de constater que les choses sont beaucoup plus simples quand on a des tableaux et des guides du V débutant à donner sur place : les gens semblent ne pas avoir confiance en nos promesses d'envoi, et c'est sans doute le coté impulsif du désir de partir avec le tableau qui motive visiblement beaucoup d'adhésions. Cristy, un vegan qui m'avait déjà contacté par le site Vegaia passe, et nous avons, comme d'habitude, une discussion musclée sur la stratégie à suivre... Également sans surprise, c'est à l'heure du gouter que l'affluence est soudaine : le stand est pris d'assaut&nsp;(et mes camarades de la décroissance conviviale choisissent justement ce moment pour venir me saluer...), je fais vente et adhésions en série, quitte à faire recopier le bulletin. Une dame sur la voie du végétarisme vient spontanément adhérer et en prend une aussi pour son fils vegan. Je suis ravi : c'est la première adhésion «cadeau» que je fais (sans effort en plus !), et je sais très bien que le jeune couple, vegan, n'aurait jamais adhéré autrement. D'ailleurs, la maman leur téléphone devant moi, et je devine le manque d'enthousiasme ! Apparemment, la prestation d'André sur France 3, appréciée, a aidé à faire passer la pillule. Elle me dit qu'ils viendront demain, ce qui enlève un peu de ma mauvaise conscience (un brutal événement familial faisant que ma place serait d'être auprès d'eux à Quimper). Alors que je remballe, une jeune femme arrive. Elle vient de se manger un discours anti-lait de la part d'un naturopathe au salon des infirmières, les films «Home» et «Nos enfants nous accuseront» dans un festival de cinéma. Elle se jette sur les prospectus et le cahier «Témoignage d'abattoir» dont personne ne veut habituellement. Je la convainc sans efforts d'adhérer, mais elle n'a pas de RIB. Elle me dit qu'elle n'a plus qu'à aller chercher sa voiture au parc-relai «Bustière», je m'exclame alors «Mais... C'est mon quartier !» Du coup on remonte ensemble en tram jusqu'au centre de Fleury, où elle imprime un RIB. Après qu'elle ait recopié le bulletin et pris ses cadeaux chez moi, je la raccompagne jusqu'à sa voiture... Ventes : 1 guide du V, plein de fiches, 6 adhésions à 28 Euros.Lundi :Il fait froid et personne ne s'arrête parmi les rares visiteurs. Le gars qui tient le stand BEEM allait et venait aux alentours du stand dès qu'il avait un creux depuis le début du salon. Voilà qu'il se décide à m'aborder, disant qu'il voudrait devenir progressivement V :-) Je ne remarque que maintenant que le vendeur d'assiettes de graines germées fait des smoothies... Il ne sont pas aussi bons que ceux du salon Fougère, mais j'en aurais bien apprécié un hier ! Un chasseur finit par signer les pétitions, poussé par sa femme. Comme d'habitude, c'est à l'heure du goûter que les gens arrivent, surtout Camille et Henri. C'est bien eux que j'avais vu au salon Fougère, qui connaissent Christy et qui ont eu une adhésion via la mère d'Henri hier... Une famille de végétariens débarque : les parents veulent que les choses changent vite. Ils acceptent (sur le coup) l'adhésion, mais je sens bien qu'ils seront prêts à ne pas la poursuivre si l'association ne leur semble pas assez active. Leurs trois enfants, dont l'ainé n'a peut-être même pas huit ans, passent comme un ouragan sur le stand, disant en regardant les tracts «One Voice» :«Ah oui... les pauvres cochons qui sont castrés»! Camille et Henri reviennent de leur tour de salon et viennent enfin de l'autre coté du stand :-) Ils m'offrent une aide salutaire pour répondre aux gens et pour démonter en un éclair ! Ils m'invitent à venir manger chez la maman. Ventes : Plein de fiches, 2 badges, une adhésion à 32 Euros. Ce qui fait 34,9 Euros de recettes (hors adhésions).Photos des stands des salons «Fougère» et «Terre Naturelle» :Diaporama des photos «Terre Naturelle».

Présence à la soirée débat organisée par Europe Écologie au cinéma des Carmes le vendredi 17 septembre 2010 :

Récit de Stéphane : Il n'y avait pas beaucoup plus de monde qu'à la projection de Super Size Me à l'Espace Lionel Boutrouche une semaine auparavant... Mais tout le monde était bien plus réceptif à la végétalisation de l'alimentation ! Le film La Bio-Utopie, en plus de bien expliquer les enjeux et la philosophie de l'agriculture biologique (si seulement il n'y avait pas uniquement des déjà-convaincus dans l'assistance... éternel problème), il évoque le végétarisme d'une façon bienveillante, se concluant sur l'affirmation que l'avenir est à une alimentation plus végétale... Il s'abstient quand même de préciser que l'intensification imposée après-guerre était complétement liée à la bidoche... Les intervenants étaient :
  1. Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement de Paris et pionnier du dispositif «un jour végétarien» relayé par l'Association Végétarienne de france (campagne lancée dans les jours qui ont suivi l'annonce de l'application de ce principe à Gand),
  2. Elisabeth Delandre de Toulouse,
  3. Vincent Poizat de «Ma cantine bio»,
  4. Marion LEPRESLE, adjointe à Amiens,
  5. Vincent TOUZEAU, Président de Self Bio Centre.
Alors que le thème de la soirée était, rappelons-le, le bio, Jacques a parlé en détails de ses «mardis végétariens» ! Il a mis en avant les aspects environnementaux, de santé et... de bien-être animal ! Oui, oui, vous avez bien lu ! Il a cité quelques menus proposés : pizza V, chili sin carne, raviolis au tofu... Un «Conseil des menus» réuni des représentants des parents, des élèves et les équipes scolaires. Des producteurs (boulanger) et des distributeurs (Bonneterre...) font des démonstrations dans les réfectoires. Il précise que, quels que soient les efforts faits, la nourriture servie sera toujours critiquée en raison de l'aspect psychologique qui joue : la nourriture maternelle paraitra toujours la meilleure ! Tiens tiens, voila qui rappelle des choses au militant rompu aux blocages de la population à laquelle il est confronté... Les repas v ne sont pas moins cher, car les économies réalisées sur les matières premières sont compensées par des coûts plus élevés de main d'oeuvre (avis personnel de Stéphane : ne vaut-il pas mieux que l'argent public serve à faire travailler la filière plutôt qu'à alimenter la souffrance, la destruction de la planète et l'empoisonnement généralisé ? Ça rejoint aussi l'agriculture végane. Surtout que, chose jamais dite par l'idéologie capitaliste dominante, l'argent investi en main d'oeuvre crée de l'emploi, réduisant donc les indemnités à verser, et ces filières et salariés vont à leur tour alimenter la société, alors que l'argent gaspillé à financer des trous sans fin comme l'exploitation animale est condamné à disparaître en même temps que la nature détruite par ces activités). Marion, par contre, dit que les repas V fournis par la Sogeres ne sont pas innovants : quiche, omelette, tofu... pas toujours bien cuisinés. Une personne du public, militant pour «slow food» évoque l'existence du restaurant bio «La Guinguette» à Tours. À tester ! Du coup, je n'ai pas eu besoin de prendre la parole. J'ai filé distribuer quelques tracts à la sortie (pas facile de couvrir 3 portes tout seul). J'ai donné mes coordonnées à un des organisateurs qui m'avait entendu intervenir face à Coline Serreau, tente de devenir V et dont la fille est allergique à beaucoup de choses. Vincent me dit, avec des arguments qui se défendent, qu'il préferait une diminution graduelle des quantités de viande plutôt qu'un jour V par semaine. Les militants verts m'invitent à distribuer à coté d'eux à l'intérieur, puis à descendre au bar. J'y retrouve Alexandre, qui évoque le coté antipathique de Coline Serreau. Puis j'aborde Jacques. Il me dit qu'il est presque végétarien, et que l'envie du jour végétarien venait de lui, l'AVF ayant seulement servi à l'assister dans la mise en place. Les repas en question ne sont pas végétaliens pour autant, et il n'est pas spécialement possible d'avoir des repas V équilibrés en dehors de ce jour. Il parle volontairement de la question animale quand il en a l'occasion, espérant que le fait qu'un élu parisien en parle aide à diminuer la végéphobie (il n'a pas utilisé nommément ce terme, je me permets de le faire pour résumer sa pensée). En plus, il est décroissant, discutant donc agréablement avec Alexandre et moi. Il finit par nous dire qu'il s'est faché avec Bertrand Delanoé. Jacques a refusé de cautionner un accord de non-agression passé entre Bertrand et chirac concernant les fameuses affaires de la ville. Voila une soirée qui remonte le moral et montre qu'il existe quelques rares élus valant le coup ! 3

Piques-niquesnbsp;aunbsp;parcnbsp;Pasteurnbsp;d'Orléansnbsp;lesnbsp;4nbsp;etnbsp;18 juillet.

Stand aux Éco-journées d'Ingré le 25 avril 2010 :

Alexandre P. a assuré le transport du materiel grâce à son vélo équipé de remorque à 8 h, puis, sur place, il a rejoint le stand de l'«Association pour la décroissance conviviale»". Fanny Freya m'a ensuite rejoint vers 10 heures, avec les merveilleux tapas qu'elle avait prépar&eacute. Hélas, le bilan est plus mitigé que l'anné dernière : en raison de la pluie, on a du planquer notre stand sous une toile, obligeant à passer de trois tables à seulement deux. Il y a eu peu de visiteurs, les échanges (de paroles et de dégustation) ont surtout été fait avec les autres teneurs de stands (qui incarnaient une grande partie du milieu militant orlénais, dont certains font déjà partie du groupe local AVF, voire sont même adhérents. Bref, comme d'habitude dans ce genre d'événements, on se retrouve «entre amis»).
Ventes :
Photos :
La chatte des voisins qui est un important soutien moral !
Autres photos.

Stéphane à l'AG de la Nef 29 :mai 2010 :

La liste des nouveaux sociétaires défile. J'y repère quelques connaissances, y compris de l'AVF. Au repas, nous sommes un groupe de V à rester perplexes devant ce qui est proposé. Parmi ces gens, Annette Piolot, une végétarienne qui revient d'un séjour en Angleterre (elle avait écrit l'article «en voyage dans les pays de l'est» dans Alternatives végétariennes. Il y a aussi le père d'une végétalienne de 18 ans. Le coté non-écologique du repas et son inadaptation aux V est remontée: la superbe Valérie Dumesny, qui m'avait pourtant dit par courriel au début du mois, balaie nos remarques mais le directoire s'excuse en introduction de la reprise des discussions à 14 heures. Le moment ne se prétait pas à ce que je plaide pour la création d'une formule d'épargne vegane, les débats étant très pointus (on gère collectivment une banque, c'est quand même autre chose qu'Enercoop ou FDN) et houleux, en raison de la crainte exprimée par beaucoup que les valeurs de la Nef se perdent en devenant Banque Éthique Européenne. L'utopie a pu exister jusqu'à présent, mais cela est tellement fragile... Il se trouve que l'«Ubuntu Party» a lieu simultanément. J'y vais peu avant 17 heures. Je passe les détails de cette nouvelle journée excessivement riche. En gros j'ai assisté à la conférence de Thierry Stoehr sur les formats. Je la connais par coeur mais suis toujours époustouflé par ses qualités de pédagogue... J'apprends qu'il a récemment rejoint «Paris Diderot» où il consacre sa carrière professionnelle au libre. Quelle chance ! Dommage qu'il dise des choses heurtantes pour un décroissant et qu'il en fasse trop sur les sites qui refusent d'être liés et sur les sénateurs. Ce temps pourrait être utilisé à dire des choses plus interressantes (mais n'ayant de toute façon pas le pouvoir de changer les choses, surtout que l'assistance était probablement constituée de déja-convaincus : la salle, dans laquelle avait eu lieu l'AG FDN 2009 est remplie de visages familiers). Je passe en coup de vent voir Renaud, Vivien et Simon Descarpentries qui rangent le stand FDN, nous échangeons quelques mots sur la Nef et sur l'exposition sur la contrefaçon. Il y en a des choses dans cette «cité des sciences» ! Mais, complétement saturé, je troque mon habit de geek en tenue du cycliste urbain fou afin de filer parmi la circulation bien plus dense que ce matin, sous la bruine, pour avoir le train de 19 heures (qui a le grand mérite de rouler à 200 km/h entre Guillerval et Saran) de justesse, grâce à ma connaissance du trajet, l'entorse à un certain nombre de rèles avec la bienveillance de certaines autorités et beaucoup de chance : une seconde de plus et je devais prendre l'omnibus qui partait 5 minutes plus tard... mais arrivait une demi-heure plus tard à Fleury.
Photos :
Dommage que ce ne soit pas aussi bien qu'en vrai ! Pas facile avec un soleil bas du matin !

Solutions locales pour un désordre global :

En plus de distribuer des tracts à la sortie de plusieurs séances du film, nous sommes intervenus lors du débat avec Coline qui avait lieu après la projection du lundi 19. Ça fait tout drôle de voir une telle personnalité, mythique pour tant d'entre nous, être à cot&eacu;te d'Alexandre devant une salle comble et d'enfin lui parler ! Pas mal de spectateurs disent des enormités sur la décroissance lors de leurs interventions. Cristi trouve tout de suite que Coline est décevante par son attitude. Elle n'est pas lumineuse. Elle répond à mes questions que ça ne la dérange pas qu'on utilise excréments, laits et oeufs des animaux, et même qu'on les mange de temps en temps. Cristi régit à son tour en la confrontant à ses contradictions : elle qui se bat contre toute forme de domination devrait aussi refuser la main-mise de l'humain sur les autres espèces. Elle ne sait pas quoi dire et finit, aprè avoir bredouillé, par lui demander «Qu'est-ce que vous faites pour féminisme ?» et la salle applaudit... Désespérant... On abandonne l'idée de l'aborder lors de la signature de ses livres qui s'éternise, vu qu'elle est là pour son fan club et non pour débattre... et que je ne savais pas quelle excuse utiliser pour re-nouer le contact (j'aurais dû utiliser la pétition, mais heureusement Valérie Guillemin s'en chargera à Saint-Dizier).

Repas végétalien au Taj Mahal du 24 avril :

Plus de 25 personnes ont mangé végélien, faisant résonner des propos sur le sujet en pleine rue de Bourgogne (la principale rue orléanaise) et montrant que nous représentons un marché potentiel (on a tellement assuré une fréquentation importante pour le restaurateur qu'il était vraiment au petits soins pour nous).
Photos
.
  1. Tractage à Orléans à l'occasion de la JIDA : Cristi, Aurore et Stéphane ont passé tout l'après-midi à tracter et coller des affiches dans le centre-ville (avec visite éclair de la part de Henri, Camille et Bastien). Il y avait de la concurrence entre tracteurs. On a abordé une militante du NPA qui connaissait beaucoup de choses sur les méfaits de l'élevage mais disait que se concentrer sur la lutte contre le capitalisme est prioritaire :-( Merci à Cristi d'avoir organisé cette action et d'avoir publié un compte-rendu. Hélas les contacts pris n'ont pas provoqué un boum des abonnements à la liste :(
  2. Des sorties restaurant ont eu lieu les 16 janvier, 6 et 27 février 2010, un pique-nique le 21 mars 2010.
  3. Le 6 mars nous nous sommes réunis pour réflechir à la création d'une association vegane.
  4. Pique-nique vegan le dimanche 21 mars à midi. Rendez-vous au ponton de l'Île Charlemagne.
  5. Dominique CLAISSE et la presidente de l'association «Education Avenir» ont réussi à faire accepter un repas végétalien lors du «coq au vin» annuel !

Pique-nique végétalien au Parc Pasteur d'Orléans

Samedi 9 juillet à 12h30, nous nous rejoignons au Parc Pasteur pour un pique-nique végétalien (donc sans oeuf, ni lait, ni miel non plus). Chacun apporte quelque chose à partager. Au plaisir de vous rencontrer, samedi ou une prochaine fois... On pourra apporter des jeux, des ballons etc. Sortie annulée en cas de pluie Quelques idées : salade de pâtes, de riz, de fruits, tarte (on trouve des pâtes sans oeuf en supermarché), cake (sans oeuf), houmous, guacamole... Vous pouvez trouver des produits végétaux (saucisses, jambons, fromages à tartiner etc. dans les magasins bio) En raison des travaux CLEO, l'accès au parc Pasteur ne peut se faire que cotés Jules Lenaître, Ferdinand Buisson ou Pierre Premier de Serbie. Station de transport la plus proche: gares centrales d'Orléans. Trois stations vélo+ à proximité: gares, angle Alexandre Martin/Rabier, cathédrale.

Manifestation contre l'inscription de la corrida au patrimoine :

Samedi 28 mai à 15 heures place du Palais Royal à Paris. Si vous ne pouvez pas être présent, vous pouvez manifester virtuellement au même moment.

Salon Respirez La Vie Le Mans 2011

Récit par Stéphane et Andrée:
Du vendredi 18 mars au dimanche 20 mars dans le cadre du salon bio "Respirez la vie" Lina, Quentin, Andrée, Stephane, Eric et Magalie ont tenu le stand de l'AVF au MANS. Malgré quelques difficultés d'installation (pas suffisamment de table en conséquence location nécessaire) dues en partie à des incompréhensions de la part des organisateurs du salon, le stand de 9 m était bien situé face à la vendeuse de germoirs et proche de l'atelier. Lina et Eric ont assuré les démonstrations culinaires (poêlée de tofu aux légumes d'hiver, galettes de pommes-de-terre, mousse au chocolat). Le public était ravi. Dans l'ensemble, les visiteurs étaient plutôt âgés, très bavards et centrés sur eux-mêmes, méfiants (réticences à signer la pétition), peu sensibles ni à la condition animale ni à l'écologie. Nous avons fait la connaissance de professionnels, exposants, eux-mêmes végétariens qui malgré notre invitation à adhérer n'ont pas concrétisé. Heureusement, le dimanche quelques discussions intéressantes et adhésions nous ont remonté le moral, tout comme les repas vegetaliens du soir mitonnes par les parents d'Eric chez qui la partie Ascoet/Nguyen de l'equipe etait hebergee. Du fait qu'ils passaient leurs journees aux fourneaux et a la Biocoop, entre autres raisons, ils ne sont helas pas venus au salon, ce qui aurait peut-etre permis a Jacques (le papa) de filmer les ateliers. Stephane a reussi a faire abonner une mere pour sa fille. Il est tres rare de reussir a faire accepter ce genre d'adhesion, pour de mysterieuses raisons, car on pourrait penser que les parents inquiets pour leurs enfants(font ils des betises cote sante? Ne risquent t-ils pas de s'isoler socialement?) devraient etre ravis que cette solution existe. Il y a justement eu une famille avec trois jeunes enfants qui mangent tres peu de choses. Malgre nos avertissements comme quoi, bien que le vegetarisme(et meme quasi-vegetalisme pour au moins l'un d'eux) n'est pas aussi complique a appliquer que ce que notre societe le fait croire, il y a quand meme des regles a suivre, surtout pour des enfants, la maman ne voulait rien entendre. Dommage qu'on ait pas vu le monsieur qui nous etait apparu pres de la cathedrale le 24 decembre. En meme temps, s'il avait ete aussi bavard que ce soir pendant lequel il jouait presque au pere Noel, il aurait squatte le stand. Le vendredi des feuilletés au tofu fumé en dégustation sur le stand (réalisés par Lina) n'ont pas fait un pli ! Ce fut pour Stephane l'occasion de gouter un petit morceau du delicieux seitan de Quentin :-) Les samedi et dimanche, dégustation de gâteaux poudre de noisette confectionnés par Magalie (p 172 "sans lait sans oeuf") ont permis aux pique-assiette de se régaler. On a constate que ce n'etait peut-etre pas le meilleur choix, un gateau, car ca amene immediatement le sujet du vegetalisme. Plusieurs personnes ont déploré l'absence de restaurant végé sur LE MANS et de personnes ressources.

Respirez la vie La Rochelle par Sylvie Marsollier et Stephane :

Nous avions un stand au salon de la ROCHELLE du 18 au 20 février. Vendredi et samedi étaient présents Virginie, Maryse et Stéphane. Le soleil était au rendez-vous, mais le public n'était pas très réceptif à notre message. Le vendredi matin, Virginie et Stéphane ont été interrogés pas la radio locale RCF, pour leur rubrique cuisine. Cela s'est bien passé. L'interview ayant été réalisée sur un quai du port face à un magnifique bateau à voile, ce fut d'autant plus agréable !!! Par contre, Stéphane en avait marre de ne voir passer que les bourgeois de la Rochelle en manteau de fourrure. Ils snobaient le stand d'un air méprisant. Malgré ces conditions difficiles, Stéphane a réussi à faire une adhésion le vendredi et deux le samedi. Soutien d'hollandais et anglais qui sont effares de constater qu'ici, les V ont la vie impossible et sont catalogues comme excentriques. Une maman demande d'un ton agressif "a qui nous comptons montrer la petitions". Stephane lui repond qu'on a pas decide, que c'est plutot une petition permanente. Elle s'en va, furieuse... Une vendeuse d'un stand voisin de cookies est passee en coup de vent le vendredi. Echange rapide(tendu): -«Vous avez raison pour le lait! Moi maintenant je ne bois plus que du petit lait!»Aaah... mais ce n'est pas genial non plus...»Pour la sante, ca n'a rien a voir, ca n'a pas tous les inconvenients du lait, ca n'est pas du tout la meme chose»Je veux bien vous croire, mais c'est quand meme animal :-(» -Prenant ses grands airs: «OOh! Vous etes extremistes. C'est association vegetarienne qui est ecrit sur votre stand, pas vegetalienne!»Certes, mais n'attendez pas que nous fassions la promotion du lait non plus!» Le samedi matin, je passe sur son stand: -«Avez vous des biscuits sans aucun produit animal?»C'est bio et vegetarien oui! Huum... Ah mais ce n'est pas vegetalien, il peut y avoir des oeufs ou du beurre»ah dommage :-(» (il fallait donc que je trouve autre chose pour mon petit-dejeuner, or, probleme, il n'y avait rien de vegetalien a cet usage sur le salon...) -«Je suis vraiment choquee que vous soyiez aussi extremiste pour une association vegetarienne. Vous etes intolerants»Pourquoi? Nous tolerons et accompagnons les vegetariens... meme les omnivores... mais on est aussi la pour donner une information sur la condition des animaux. A ce titre, il est impossible pour nous de promouvoir la consommation de lait animal comme un ideal. Vous ne pouvez pas attendre cela de nous!» > Elle est helas representative de beaucoup de gens, qu'ils soient omnivores ou ovo-lacto-vegetariens: ils ne veulent pas vraiment d'information, mais juste se donner bonne conscience. Et forcement, etre mis face au fait qu'ils peuvent encore faire mieux ne leur fait pas plaisir, il s'attendent a etre applaudis sans reserve! Merci à Maryse et Virginie d'avoir dû annuler un entretien d'embauche pour être présentes sur le stand. Sans leur voiture, Stéphane n'aurait pas pu se tra&icric;ner de la gare au salon chargé comme il était! Le dimanche était beaucoup plus riche en rencontres. Venant de Poitiers, j'ai failli louper le premier atelier-cuisine qui était à 11h30 (je suis arrivée à 11h20), mais tout le monde a apprécié le tofu mariné. Suite à cet atelier, Stéphane a pu faire quelques adhésions. Je ne savais pas qu'il y avait un deuxième atelier à 13h30. Heureusement, j'avais acheté du tofu soyeux (pour la recette de la mousse au chocolat). Cet atelier a été épique grâce à la participation d'un bénévole de dernière minute ! C'était un monsieur de 68 ans qui a commencé gentiment à me titiller. Je me suis rendue compte par la suite qu'il cherchait franchement à me séduire ! Donc, pour les délégués célibataires, il ne faut surtout pas hésiter à faire des ateliers-cuisine !!! Vous pouvez y faire des rencontres très singulières! En tout cas, pour freiner ses élans fougueux, je lui ai fait battre la mousse pendant au moins 10 minutes, mais cela ne l'a pas découragé !!! La mousse au chocolat, par contre, a eu du succès. En tous cas, l'atelier était bien animé, et les gens s'arrêtaient facilement... A 16h, j'avais une conférence sur le bien-être d'être végé. Mon délégué sauveur Stéphane a pu mettre en place le diaporama, et il y avait environ une quarantaine de personnes dans la salle. Après la conférence, il y a eu un véritable rush. C'est à ce moment-là que Stéphane et moi avons fait le plus d'adhésions. Nous étions épuisés le dimanche soir, mais très satisfaits de cette journée...

Respirez la vie Brest 2011 par Andree:

Compte-rendu du salon "Respirez la vie" les 4, 5 et 6 Février 2011 à BREST (29) stand, ateliers cuisine, distribution de produits Soy Participants : - Nicole, Dominique, Stéphane, Andrée Résultats financiers : - recettes 168,40 € dont 92 € d'adhésions en espèces. - 31 adhésions dont 28 par prélèvements NB : nous n'avons pas pu noter précisément (la totalité) les ventes de tableaux, de livres tant nous avions de monde au stand ! Ce sera à améliorer. - 32 personnes se sont inscrites pour être contactées en vue de rencontres. - Présentation globale : le stand se trouvait proche de l'espace "ateliers" (où Nicole exerçait). De ce fait, il y avait un mouvement de "vie" et de va-et-vient entre notre stand et Nicole. Cela a contribué à notre succès. Le dimanche matin, une des organisateurs nous a interpellé Nicole et moi lors de leur point de situation : a demandé à Nicole si elle prévoyait de participer au tour de France des salons ! (ce qui a, ensuite, motivé Nicole si humble, à décider de participer à celui de RENNES). J'ai profité de ce moment de mise au point pour souligner le coté pratique proximité entre le stand et l'espace prévu pour les ateliers. Elle en a pris note pour les prochains salons. - Notre stand (9m2) nous a semblé bien petit le vendredi lorsque nous étions trois. Lorsque je me suis aperçue que le stand d'à côté était libre, je suis allée demander si l'on pouvait l'occuper. Ainsi, le lendemain la cloison a été enlevée et nous avons pu disposer du double de superficie. Cela était bien pratique à trois derrière les tables et a certainement contribué à accueillir davantage de monde. - Grande complémentarité entre nous 4 : Dominique notamment par sa connaissance de Brest et sa région, par son activité professionnelle et par conséquent connu lui-même par beaucoup de gens, par son savoir-faire en graines germées et autres... ; Nicole notamment par sa grande gentillesse et son écoute (voir paragraphe ateliers cuisine) ; Stéphane notamment par ses expériences et sa pratique à l'adhésion, par sa sensibilité et ses arguments "pointus" politiques ; et moi-même (je laisse le soin aux autres d'en juger !!!) 1°) Ateliers cuisine animés par Nicole ont reçu un franc succès. Grande participation. Des séances de démonstration ont pu être ajoutées au programme initial (1 séance par après-midi au moins en +, voir Nicole pour le détail). Notre chère Nicole a même débordé sur les horaires tant son public était demandeur d'explications.. Tellement enthousiaste par les retours qu'elle avait déjà adressé les recettes par courriel aux inscrits du vendredi et samedi le dimanche matin !!!! (à quelle heure s'est-elle couchée ???) Nicole est au "top" dans ce domaine. Elle explique avec beaucoup de chaleur, d'écoute, et elle est précise quant aux explications qu'elle donne. 2°) Stand : Public très varié. Diverses origines socio-professionnelles. En général, une grande sensibilisation quant aux questions "Santé". Grand besoin d'être rassuré en terme d'équilibre alimentaire. En effet, la plupart des personnes ne mangent pratiquement plus de viande (1 à 2 fois par semaine seulement... 1 peu de poisson pour quelques uns) et souvent plus du tout de produits laitiers. J'ai été très étonnée car nous vivons dans une région productrice de lait et culturellement très "viande". Le deuxième jour : nous n'avions plus de bulletins d'adhésion ni de la dernière revue ! Promesse d'adhésion : le représentant des ustensiles de cuisine "BEEM". A Nicole de le "relancer" à Rennes. Mes observations personnelles : j'ai pris beaucoup de plaisir à participer à ce salon (déjà à Vannes j'ai pris le virus !!! et à faire la connaissance de Dominique. Je pense contacter les personnes inscrites pour des rencontres en lien avec Nicole et Dominique : Balade pique-nique au printemps ??? notre région est si propice ! Et bien sûr le fait que mon fils soit avec moi a contribué à ce bonheur. PS de Stephane: et quel bonheur pour moi de retrouver mes anciens comperes de militantisme, des tas de connaissances et cette ville, son reseau de transport... :'-) Ca remue des choses...

Terre Naturelle Orleans 2010 par Stéphane :

Vendredi 15 octobre :
Annie-Hélène et son compagnon Pascal viennent avec Fanny chercher les affaires chez moi. Notre équipe pioche parmi les tables et chaises glanées autour de l'emplacement du stand, pose les nappes avec astuce et accroche la banderole neuve (qui en jette)!
Samedi 16 octobre :
Grâce à deux adhésions, le stand est rentabilisé dès le midi. Le cours de cuisine qui a lieu juste en face a un peu aidé ! L'après-midi arrivent Cristi, Ludo, Camille, Henri, Fanny (avec des étiquettes imprimées et un friand haricots rouges-tomate). J'offre à Cristi son assiette de graines germées à l'occasion de l'anniversaire de notre rencontre. Nicolas(un jeune vegan de 13 ans) et sa mère viennent discuter. Nicolas n'adhère pas, mais achète un badge. Les compétences en nutrition de Camille sont précieuses. Tout le monde, quelle que soit son association ou sa stratégie militante, a joué le jeu du respect de la communication AVF. Le bruit lié aux conférences est gênant, mais chacun arrive quand même à exprimer ses talents pour convaincre les gens, qui, comme d'habitude, ne pensent globalement qu'à leur santé (et celle de leurs enfants), ce qui époustoufle Cristi. À la fin, nos confrères V (et adhérents), Dominique Claisse et Marie Hego, des « toilettes sèches », viennent nous rendre une amicale visite.
Dimanche 17 octobre :
Jean-Pierre Bertrand passe sur le stand juste avant l'ouverture. Etienne, de Tours, vient en début d'après-midi : il vient de déposer sa soeur à un centre équestre (argh !) de Saran, et a décidé de venir sur un coup de tête après avoir vu les affiches publicitaires, espérant nous trouver ! Des gens viennent suite à la publicité que nous a fait un naturopathe lors de sa conférence. Je lui avais parlé l'année dernière et avais hélas constaté, qu'il croyait en certaines thèses qui s'opposent aux végétalisme (la théorie des groupes sanguins peut-être ? Je ne me souviens plus). Un adolescent qui veut devenir végétalien adhère. Ensuite, Dominique Claisse fait une très longue conférence sur les toilettes sèches. Ludovic Gilbon, de Cenabumix (et voisin) passe. Le premier adjoint (Vert) d'Ingré vient également me saluer. Un monsieur que j'ai fait adhérer l'année dernière me remercie car qu'il adore la revue (ouahouh !). Le vendeur de graines germées déconseille le Easygreen pour les particuliers.
Lundi 18 :
N'ayant pas eu de congé, j'ai laissé les clés du stand à Camille et Henri. J'arrive vers 17 heures 40, et le salon est tellement mon second domicile, je m'y sens tellement « en famille », que la lassitude et la fatigue du travail disparaît instantanément. Ludo et son père sont encore là à discuter avec Camille et Henri. Une dame qui veut être végétarienne pour les animaux mais dont le mari est totalement contre, arrive. Je commence à lui faire la publicité de la revue et de l'association avec les arguments habituels. En même temps, Alexandre vient faire un petit coucou, ce qui lui permet enfin de voir mon Brompton. Fanny et son nouveau vegan friend Aristide arrivent. Ils ont regardé « La Belle Verte » hier. Camille ne connaît curieusement pas, alors qu'elle en vient aussi. Ils commencent à ramasser les affaires alors que je finis de conclure l'adhésion. Dire que les pauvres Camille et Henri n'ont vu presque personne de la journée et que, à peine arrivé du travail, je fais une adhésion au moment de ramasser ! Alors que j'aide les autres à ranger dans un joyeux capharnaüm de rigolades, moqueries amicales et de controverses avec en bruit de fond les autres stands qui plient bagages et les chariots qui circulent, je finis par laisser la dame parler avec Ludo de plusieurs aspects liés à l'alimentation et même de religion, spiritualité, non violence... Je lui offre le livret « graines germées » en plus des autres cadeaux. Il faut faire preuve d'astuce pour tout ranger de façon logique et faire en sorte que ça tienne dans seulement deux cartons. La dame part en même temps que nous au moment des photos à 20 heures 45, épatée par notre gentillesse. J'en prends une de Henri tenant son pique-nique d'alimentation vivante sur les genoux tout en discutant (et encore, il n'a pas son verre de cocktail à la spiruline aux lèvres, dont le vert contrastant avec ses cheveux blonds confirment les clichès sur les vegans). Aristide tente de communiquer avec moi par transmission de pensée... Mais ça fait tellement longtemps que je suis sur Terre que j'ai perdu cette faculté ! Il porte les cartons super lourds sur la tête en faisant le guignol jusqu'à mon garage. Se retrouver ainsi entre joyeux et complices végétaliens après le travail, c'est magique, ça donne un moral d'enfer ! Et tant pis s'il est tard, je fais grève demain (l'année dernière, j'étais en congé tous les mardis). Comme l'a remarqué Camille, si on fait le bilan, il y a vraiment énormément de V sur le bassin orléanais. Ce type d'événement permet de le constater, car, hélas, beaucoup d'entre eux restent dans leur coin le reste du temps. Et encore, ils ne sont pas tous venus !

Salon Fougere de Saint-Pierre-des-Corps par Francoise Degenne:

Etaient présents sur ce salon, tout le week-end ou une journée ou moins : Stéphane (d'Orléans), Lina, Quentin et Etienne (les 3 membres de la toute nouvelle délégation AVF Tours), Sylvie (venue de Poitiers pour faire une conférence le dimanche matin). J'ai également été aidée par Sylvain (qui m'a trouvé des tables parfaites) et par Nicolas (le "Nico" modérateur du forum AVF, qui a chargé une planche et des trétaux dans sa voiture au dernier moment, après réception d'un mail paniqué...) Je dois préciser que nous étions très mal placés (à proximitéédes toilettes hommes ;-))), mais que je vais faire jouer des connaissances pour avoir un bon emplacement l'an prochain. Malgré tout, nous avons vu du monde. Deux "rencontres inoubliables" : - une dame d'un certain âge qui a pris un tract et nous a dit : "Avant, je pensais comme vous, mais maintenant je pense qu'il vaut mieux tuer les animaux que les laisser mourir de vieillesse, parce que quand on est vieux, on souffre, j'en sais quelque chose". Je vous laisse méditer. On était complètement ahuris ! Elle a continué à délirer un petit moment puis elle est partie... - Ensuite, c'est France Guillain (qui ne s'est pas présentée et que nous n'avions pas reconnue) qui est venue, avant une conférence qu'elle donnait. Elle nous a parlé d'une émission de FR3 (Pièces à conviction, sur les poissons et leur teneur en horreurs diverses), de Jean-Marie Bourre qui dit la vérité sur 80% des pages de ses bouquins, puis dans les 20% restants, dit le contraire pour continuer à recevoir des aides financières pour ses recherches. Nous lui avons dit que Bourre n'était pas du tout notre copain, mais elle a vraiment insisté : il dit la vérité, puis est obligé de se dédire. Elle a poursuivi avec sa propre vision de la vie (animale, humaine, végétale) et ne fait pas de différence entre une salade et un lapin. Les végétaux auraient des neurones (elle a été catégorique) mais ils ne sont pas connectés. On fait autant souffrir un radis qu'un animal en le mangeant. Bref, elle aussi nous a laissés un peu déconcertés (le mot est faible) et franchement, ce salon commençait bizarrement... Et puis Stéphane a eu l'excellente idée de la rattraper à la fin de sa conférence pour qu'elle signe notre pétition. Ce qui a été fait sans aucun problème ("mais bien s&ucric;r, c'est un droit de l'Homme") et elle lui a dit que nous pouvions communiquer là-dessus. Etienne est all´ présenter son livre de photos animalières aux "Amis de la faune et de la flore" et en est revenu bien déçu : le gars qui a discuté avec lui était chasseur, il "régule"... Le reste de la journée a été plus classique, mais la première adéésion ne s'est faite qu'à 18 h (une copine !) et nous avons fini avec 88 euros de vente... Heureusement, dimanche matin, Zorro (Sylvie Marsollier) est arrivé et nous a évité le bouillon. La conférence a réuni une quinzaine de personnes, qui sont toutes venues sur le stand ensuite et nous avons terminé la journée avec dix adhésions. Ouf ! Nous avons aussi vendu des livres et de la doc. Et bien s&ucric;r, beaucoup discuté, répondu aux questions, etc.

Photos :

Images en qualité maximale disponibles sur demande, voici les versions pour visionnage rapide :
ÉvénementSur PicasaSur site de St&eaute;phane (attention, nécessite équipement puissant)
Salon Brest 2011Album
Bercy 2010albumalbum, photo
Pique-niquealbumalbum
Festival de la&nbs;cause animalenonalbum
Salon Fougèrenonphoto, album de la conférence, album stand, dernier album
Terre Naturellealbum du 17, photo de groupe, album du ramassage

Repas végétalien samedi 27 novembre :

Au restaurant «Bombay» (environ 10 Euros) à 20 heures au 147 rue de Bourgogne, Orléans. Après avoir manifesté l'après-midi (toutes idées et contributions sont bienvenues), ce sera l'occasion de s'organiser pour aller ensemble au Paris Vegan Day le lendemain.

Repas végétalien samedi 30 octobre à 20 h 30 :

Au TAJ MAHAL-154 rue de Bourgogne à Orléans, pour un peu de réconfort après l'action contre le laboratoire dans l'Yonne.

Un repas vegetalien est organisé au restaurant Indian Colonie samedi 9 octobre 2010 à 20 30 à l'occasion des «Journées Mondiales Végétariennes».

À noter que l'après-midi a lieu une rencontre Linux ouverte à tous.

Salon Terre Naturelle 2010.

Stand à la foire Dunois le 4 septembre 2011 :

Nous nous sommes greffés au stand de vente de René, qui fait le tour des brocantes du sud de l'île-de-france pour allier vente, et promotion du végétarisme et de l'AVF. De façon fort surprenante, nous avons un succès fou ! Jusqu'à ce que des trombes d'eau s'abattent :-( Six fiches et deux badges vendus.

Pique-nique végétalien au Parc Pasteur d'Orléans : annulé !

Dommage, les indignés du sud de l'Europe (http://www.youtube.com/watch?v=_z3pasFcbA0&feature=related) avaient prévu de nous rejoindre en ce dimanche 11 septembre à 12h30. Nous devions nous rejoindre au Parc Pasteur près de la fontaine pour un pique-nique végétalien (donc sans oeuf, ni lait, ni miel non plus), afin de se régaler de saveurs végétales en toute simplicité autour de plats à partager que chacun aura apporté.

Salon au Village Art de Vivre à Avon :

Le samedi 24 septembre 2011, à la maison de la vallée, 1 rue Lola Dommange. Peu de monde, mais aucun temps mort car ils s'arrêtent presque tous, et peu refusent d'adhérer. Un des indiens qui semble faire partie de l'organisaiton vient nous dire qu'il est à l'origine des repas V à l'Unesco. Une vieille dame est tellement peureuse pour sa santé qu'elle ne mange que trois types de céréales, ne fait pas confiance au bio, etc. Mais elle essaie quand même de piquer des fiches ! Les habituelles interrogations sur la cuisson du tofu, le mauvais goût des soycisses... Les affiches que René a mis sur le support qu'il avait dégotté à la foire Dunois, sur le chemin de la restauration sont très regardées.Incroyable, le batiment de la gare est totalement fermé ! Je suis également surpris du faible remplissage de la Z2N directe pour Paris, et de la faiblesse du trafic sur les voies, alors que le RER D a la réputation d'être plus chargé que le C. Et il faut bien autant de temps que pour faire Fleury-les-Aubrais->Paris ! Par contre, j'ai la surprise de constater que les guichets d'Austerlitz sont ouverts, eux ! En attendant mon 22h52, je fais un tour à la fête des 30 ans du TGV qui a justement lieu ce soir. Cette opération de communication pourrie gaspille de l'argent qui pourrait servir à faire des choses plus utiles :-( Il y a des Alstom TGV visitables : TMST, Iris 320 (rempli de salles informatiques sous micro$oft), TGV 01 rénové, La Poste, la rame POS du record de 2007 et la rame 65 en aménagements «30 ans» qui la transforment en parc d'attraction roulant. Il y a étonnament peu de monde à Paris je trouve.

Repas végétalien le 15 octobre 2011 au Tex Mex :

Après avoir fait un tour au salon Terre Naturelle, venez partager un repas au Tex Mex! Entrée : salade de tomates ou chips maïs + guacamole Plat : tacos (haricots rouges, tomates, champignons...) Dessert : sorbet ou ananas PS : le prix du menu sera d'environ 15 euros (si vous prenez et une entrée et un dessert, ça coûtera environ 20 euros) Le Tex Mex, 21 rue Bannier, Orléans. Train et Velo+: République ou gare.

Stand au salon Terre Naturelle du 15 au 17 octobre 2011 :

Au parc des expositions d'Orléans. Demandez vos entrées gratuites ! Depuis le 24 février, après une tentative avortée de galettes des rois devant « La Belle Verte »,

Stand à la foire de Lamballe :

Stéphane, votre délégué AVF, est mobilisé chaque fin de semaine ! Ce Dimanche 18 mars 2012, grâce au montage nocturne des stands par Yoan, Fanny, René... nous avons tenté de sensibiliser les fleuryssois... sans grand succès, ceux-ci nous ignorant pour la plupart, avant que nous soyions chassés par la pluie...

Diner libanais 100% végétal samedi 24 mars 2012 à 20 heures :

On prolonge la période du jour sans viande avec un menu libanais : un mezzé de 6 entrées, 4 plats et un dessert pour 25 €. Les inscriptions sont closes. Pour ceux qui le souhaitent, ce sera aussi une occasion de faire les derniers préparatifs pour le stand du lendemain. Et pour tous, l'occasion de discuter gastronomie végétale et place des animaux non-humains dans la société.

Stand à la foire Dunois d’Orléans :

Dimanche 25 mars 2012 toute la journée dans le centre-ville d’Orléans, quartier gare. N'hésitez pas à passer nous voir pour nous aider, nous apporter un petit réconfort végétalien, ou juste pour faire coucou ! Attention, faites-vous connaître si vous voulez avoir le lieu exact du stand sur ce vide-greniers.

Pique-nique végétalien le dimanche 15 juillet à l'Ile Charlemagne à 12 h 30 :

Accès :

Stand à la foire aux puces Barrière Saint-Marc le dimanche 16 septembre 2012 :

Même bilan qu'à la foire de Lamballe du Printemps dernier... Fleury n'est décidemment pas une ville ouverte d'esprit (en même temps, je le savais déjà !)...

Stand et cuisine à la journée de l'environnement de Boigny sur Bionne :

Le 22 septembre 2012 de 10 à 18 heures, plaine de la Caillaudière, près des jardins familiaux..
Accès en transports collectifs TAO :
Ligne 15 :
Elle part de Saint-Jean-de-Braye, renseignez-vous donc pour savoir comment vous y rendre (ligne B ou 2 par exemple), descendre à l'arrêt "mairie de Boigny". Continuer à pied dans le prolongement en suivant la rue de Verdun et tourner à gauche après la traversée de la Bionne.
Ligne 33 :
Elle part de Saint-Jean-de-Braye (Léon Blum), renseignez-vous donc pour savoir comment vous y rendre (ligne B ou 2 par exemple), la prendre dans le sens "Fleury" et descendre à "Maison plate". Continuer à pied dans le prolongement en suivant la route de Boigny et la rue de Verdun et tourner à gauche après la traversée de la Bionne.
Ligne 50 :
Elle part de Fleury (gare, correspondance avec lignes 5 et 6) et dessert l'est d'Orléans (correspondance avec ligne 3), le nord de Saint-Jean-de-Braye. Descendre à "Maison plate". Continuer à pied dans le prolongement en suivant la route de Boigny et la rue de Verdun et tourner à gauche après la traversée de la Bionne.

Actions lors de la projection de "Entrée du personnel" :

Ce film de Manuella Fresil passait dimanche 5 mai 2013 au cinéma "Les Carmes" (situé rue du même nom). Il traite des conditions de travail dans les abatoirs (une critique est lisible en cherchant le nom du film sur http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/cinema/index.html#entreeduperso). Les choses ne sont pas très bien passées: deux militants ayant déjà vu le film en avant-première au festival de cinéma minoritaire de Douarnenez sont allés directement au débat à la fin, pendant que Cristi, du Mouvement Vegan, muni des tracts donnés par Frédéric Berthelet à la dernière AG était à l’extérieur. La réalisatrice évoque en rigolant la rusticité des horribles procédés servant à tuer dans d’atroces souffrances les non-humains, qui font varier le calvaire selon que l’abattage doit être rituel ou pas. Nous, on a envie d’hurler et de pleurer à la fois. Stéphane est intervenu, pour compléter des interventions d’autres spectateurs, après avoir levé la main, pour souligner l'impact douloureux sur les victimes de ces méthodes industrielles, puis l'inutilité de ce système d'autant plus criante qu'il n'y a que des avantages à manger végétal pour la santé, la planète, etc. Simple exposé des faits, d'une voix la plus calme possible dans ces circonstances forcément intimidantes. Le public semblait à l’écoute, certains hochant même la tête. La dame du cinéma est alors intervenu d'une façon virulente pour dire que ce n'était pas le sujet, que nous n'avions même pas vu le film, et n’avions qu’à organiser une projection nous-mêmes, etc. Stéphane l’a tranquillement contredite du tac au tac. Puis, la réalisatrice est intervenue pour dire qu'elle était contre le végétarisme car "elle veut voir des vaches dans les prés et pas dans les zoos" et qu'elle aime la viande. Un vieux monsieur a dit que nous disions n'importe quoi car les plantes aussi sont produites de façon intensive et que ça ne résoudrait pas le problème. Le psychologue du travail qui partageait la tribune était exposait mieux les différents aspects des problèmes du travail que la réalisatrice. Marjorie est ensuite intervenue, avec un calme inhabituel de sa part, pour reprendre les propos de Stéphane et prolonger ceux du psychologue concernant les impacts du fait de tuer à la fois sur la victime que sur le bourreau en s’appuyant sur sa propre expérience en usine, puis à terminé en disant "je ne suis pas d'accord avec vous sur plein de choses, mais je vous remercie d'avoir fait ce film qui permet de sensibiliser les gens, d'ailleurs j'en fais la publicité autour de moi". Ne pouvant s'enerver suite &agrace; cela, Manuella a tout de même rappellé que pour elle, malgré le témoignage "réel" de Marjorie, il n'y avait pas de différence entre construire des voitures et couper des bouts de chair. Une fois sorti, nous avons prolongé avec quelques personnes à l'extérieur. Cristi nous a raconté que la dame du cinéma était sortie pendant le débat (juste avant mon intervention) pour lui crier dessus, croyant peut-être l'humilier en lui disant "je sais que vous êtes anti-spéciste !!!" Genre c'est une tare... mort de rire ! Sans compter qu'il n'y a pas grand mérite à cela vu la renommée de Cristi, ce serait comme dire à Socrate : "je sais que vous êtes &philosophe". Quelle découverte ! Très de sarcasmes, nous sommes bien tristes que les choses tournent ainsi avec ce cinéma, le seul potable du coin (nous espérons que le jeune de l’accueil n'aura pas d'ennuis), dont nous sommes clients et où nous avions toujours été bien accueillis et servis, nos actions y ayant toujours été tolérés.

?2ème foire à l’autogestion à Montreuil - 8-9 juin 2013

?A cette occasion la délégation AVF participait au stand de FDN au sein du village du libre cf. http://www.foire-autogestion.org/Programme-2013. Le bilan général de la foire ce trouve ici : http://www.foire-autogestion.org/Bilan-Foire-a-l-autogestion-acte et le compte-rendu de FDN, là : http://www.fdn.fr/FDN-a-la-foire-a-l-autogestion.html Au cours de ces 2 jours, la restauration collective était ovo-lacto-végétarienne et le dimanche le stand FDN-Franciliens était uniquement composé de végétariens (de plus ou moins longue date). A noter, que de nombreux militants de l’informatique libre sont également végétariens.

Pique-nique du 23 juin 2013 avec SPLF45 à Saint-Jean-de-Braye

D'un coté u?n pique-nique végétal avait été proposé par Fanny, de l’autre ?Alexandre de l’ADC nous rappelait que ce 20 juin, il y avait également un pique-nique festif organisé par le collectif pour un Site Préservé entre Loire et Forêt sur le site du projet Oxylane Décathlon à Saint-Jean-de-Braye ?Plusieurs adhérents de l'AVF et de l'ADC ont décidé de se joindre à cette action citoyenne qui allait être maintenue quelque soient les conditions climatiques. Très motivés, ils ont emporté leurs préparations végétales pour les partager avec les Abraysiens et les autres militants (SPLF 45 bien sûr, 1-terre-action, etc.). Comme d'habitude, les délices aux fruits secs ont ravis tout le monde et il y avait également des boulettes à la pâte d'amandes, des chaussons farcis végétaliens, un tartare d'algues, une salade de pommes-de-terre au tofu fumé et aux graines, etc. Malgré des débuts rythmés par la pluie et le vent, l'ambiance était conviviale et joyeuse. ?

Pique-nique estival de l'ADC - réunion mensuelle du 24 juin 2013

?Après nous êtres rejoint au bar associatif Le Chiendent afin d'évaluer la possibilité de maintenir le pique-nique à l'extérieur, nous sommes allé dîner sur les bords de Loire. Salade composée mi-crue, mi-cuite, chaussons farcis 100 % végétal et sans gluten, biryani, tartare d'algues, houmous, gelée d'acacia, pain d'épeautre bio, jus de fleurs de sureau, infusion d'hibiscus et fruits, etc. étaient présents au menu. Encore une soirée fort agréable à discuter en dégustant des préparations végétales.

Stand multi-associatif à l'occasion de la Journée Sans Viande le 21 Mars 2015 :

Place d'Arc (sur le toit du centre commercial de la gare) à Orléans de 14 à 18 heures.

Stand au festival des alternatives alimentaires le Samedi 21 Novembre :

? Au moment où les majors de l'industrie agro-alimentaire présenteront à Orléans leurs projets, un vaste collectif d'organisations citoyennes locales, régionales et nationales a souhaité proposer un FESTIVAL DES ALTERNATIVES ALIMENTAIRES. Il s'agit, à travers diverses manifestations festives (théatre vivant, dégustations) ou plus "sérieuses" (documentaire, ateliers, rencontre avec des exposants, débats, conférences et table ronde)... de faire le constat des conséquences de certains choix en matière d'agriculture, de transformation, de distribution, d'environnement, d'impact climatique, d'emploi etc. Il s'agit aussi, et surtout, de promouvoir de multiples alternatives portées par des citoyens depuis des décennies. ? Le collectif est composé de nombreuses associations de l'agglomération orléanaise ainsi que du Montargois et du Giennois. Il est également soutenu par des organisations d'envergure nationale. Son objet est de faire découvrir au grand public, à travers spectacles, documentaire, stands, ateliers, débats, conférences... les multiples alternatives que proposent et expérimentent depuis des années l'agriculture paysanne et les citoyens soucieux de leur environnement, de la santé publique et du maintien des emplois locaux.

Lieu et desserte TAO :

Salle des fêtes, rue du Dr Payen, Saran.
Arrêt;t "Mairie de Saran" :
Lignes 1, 11 et 19.
Arrêt Jacinthes :
Ligne 6.
Arrêt Médecinerie :
Ligne 18.

Stand au salon "Terre Naturelle" :

Du samedi 17 au lundi 19 octobre 2015, de 10 à 19 heures (18 heures Lundi), l'AVF orléanaise vous proposera de la documentation et des dégustations gourmandes sur son stand. Lieu : parc des expositions d'Orléans (station "Zenith-Parc des Expositions" desservie par les lignes TAO A, 17 et 22 samedi et lundi, uniquement par la A dimanche) dans le hall 2 (alimentation/restauration). Nous cherchons des volontaires pour venir aider sur le stand, et surtout pour assurer le transport du matériel vendredi et lundi (penser à vider le véhicule pour qu'il y ait un maximum de place). Nous avons un stock d’entrées gratuites.

Stand à la journée de l'environnement de Boigny sur Bionne :

Le 31 Octobre 2015 de 10 à 18 heures, FSC Pierre Brulé, rue du Ponchapt.

Accès en transports collectifs TAO :

Ligne 15 :
Elle part de Saint-Jean-de-Braye-Malvoisine, renseignez-vous donc pour savoir comment vous y rendre (ligne B ou 2 par exemple), descendre à l'arrêt "mairie de Boigny". Continuer à pied dans le prolongement en suivant la rue de Verdun et tourner à gauche après la traversée de la Bionne.
Ligne 12 :
Elle part de la gare de Fleury-les-Aubrais et poursuit vers Saint-Jean-de-Braye (Léon Blum), on peut donc l'attraper via les lignes A, B, 2, 3, 4, 6 ou 9 et descendre à "Maison plate". Continuer à pied dans le prolongement en suivant la route de Boigny et la rue de Verdun et tourner à gauche après la traversée de la Bionne.

Projection du film "Cowspiracy" Vendredi 6 Novembre 2015 :

Dans le cadre des mobilisations en vue de la conférence Cop21 qui approche à grands pas, l’Association Végétarienne de france et "Cause Animale Centre", à 20 heures à l'auditorium Marcel Reggui de la médiathèque d'Orléans, rue de Chanzy. Suite au visionnement du film, la présidente de l’AVF, Élodie Vieille-Blanchard, animera une conférence-débat sur le lien entre nos choix alimentaires et l’environnement.
Description du documentaire :
Le film examine le rapport entre alimentation et environnement et les raisons de l’occultation de cette première cause de destruction de la planète et ses habitants de la part des associations environnementalistes. Nous suivons l'itinéraire personnel du réalisateur, carniste au départ, et la progression de l’enquête qu’il mène. Lors de cette soirée, vous seront également proposées des dégustations. L'entrée est libre et gratuite.

? Stand au village Alternatiba-Orléans

De 10 heures à 18 heures au Campo Santo (entrées rues Dupanloup et Fernand Rabier). ? Alternatiba est un grand mouvement populaire face au défi du changement climatique. Il a commencé à Bayonne les 5 et 6 octobre 2013. Il y avait plus de 12 000 personnes, effrayées de l’échec du sommet de Copenhague en 2009. Le Tour Tandem Alternatiba doit traverser 6 pays d’Europe. Il est parti de Bayonne le 5 juin 2015 et sera à Orléans les 18 et 19 septembre. Rendez-vous est donné : – à tous les cyclistes pour la Vélorution d’Alternatiba du vendredi 18 septembre.(vélorution, conférence, paniers partagés, concerts) – à tous, au village Alternatiba Loiret au Campo Santo à Orléans le samedi 19 septembre : exposants, conférences, projections, concerts, spectacles, disco-soupe, restauration et boisson bio, coin détente, animation, broc&change (apportez vos objets... https://alternatiba.eu/alternatiba45/ ? L’AVF orléanaise tiendra un stand d’information avec l’exposition « En route vers une alimentation durable » lors du village Alternatiba-Orléans. La restauration au profit d’Alternatiba sera végétarienne : disco soupe, couscous, pâtisseries, crèmes-dessert végétales, etc. Des options végétaliennes seront également proposées.
Transports en commun et vélo +  :
Gare(s) d’Orléans-centre ou Halmagrand. Information supplémentaire : Le samedi 19 septembre fait partie des Journées du Patrimoine et à ce titre la Région Centre Val de Loire propose des aller-retours à 4 euros (car et train).

Projection du film "La santé dans l'assiette" Vendredi 5 Juin :

Dans le cadre d'Alternatiba 45, sur invitation de l'Association pour la Décroissance Conviviale et avec la participation de "Cause Animale Centre", à 20 heures à l'auditorium Marcel Reggui de la médiathèque d'Orléans, rue de Chanzy. Suite au visionnement du film documentaire : "La santé dans l'assiette" de Lee Fulkerson, le médecin-nutritionniste, Dr Jérôme Bernard-Pellet, co-fondateur de l'Association de Professionnels de Santé pour une Alimentation RESponsable (Apsares), animera une conférence-débat sur le lien entre nos choix alimentaires et la santé. Des perspectives concernant les maladies de civilisation, tout particuliérement, seront dégagées : prévalence des problèmes cardio-vasculaires, de diabéte, de cancers, etc.
Description du documentaire :
Le film examine le rapport entre alimentation et santé et l'hypothèse selon laquelle le renoncement aux produits d'origine animale et industriellement transformés permettrait de soigner, voire guérir, la quasi totalité des "maladies de société" qui frappent tous les pays occidentaux. Nous suivons l'itinéraire personnel du Pr Colin Campbell, professeur émérite en biochimie nutritionnelle, et du Dr Caldwell Esselstyn, ancien chirurgien de renom à la célèbre Cleveland Clinic. Lors de cette soirée, vous seront également proposées des dégustations. L'entrée est libre et gratuite.

Démonstration culinaire le sept Décembre 2014 :

Du jeudi 4 au dimanche 7 décembre 2014, l’association Artisans du Monde Orléans propose une EXPO - VENTE et DEGUSTATION de produits équitables : thé, café, chocolat, jus d’orange au Cinéma Les Carmes au 7, rue des Carmes 45000 Orléans dans la salle du sous-sol (salle des débats). Et, le dimanche 7 à partir de 10h00 le groupe orléanais de l’Association Végétarienne de France se joindra à eux et proposera une démonstration culinaire autour du chocolat équitable avec une dégustation du succulent brownie au chocolat de Camille et des délices végétaux préparés : - chocolat chaud - truffes dattes-noisettes-chocolat - mousse au chocolat au tofu soyeux Contact pour l’expo-vente : la boutique d’Artisans du Monde à Orléans - 237 rue de Bourgogne - 02 38 62 80 41 - artisansdumonde.orleans@yahoo.fr Contact pour la démonstration culinaire «délices végétaux au chocolat équitable» : Stéphane Ascoët de l’AVF Orléanaise - 02 38 73 75 92 - avforleanaise@fdn.fr

Accès en tramway ou vélo+ :

Station De Gaulle.

Tractage à la sortie des Carmes :

En ce mois de Novembre sort un film qui part à la recherche du "meilleur steak", issu de "vache heureuse" sans doute... Certes, il vaut mieux consommer ce type de viande une fois par semaine que de la chair issue d'animaux exploités intensivement tous les jours. Mais nous allons tracter pour rappeler que le mieux, c'est de ne pas en manger du tout !

Lieux :

Devant le cinéma de la rue des Carmes à Orléans. Station TAO/Vélo+ : De Gaulle.

Horaires :

Lundi 10 Novembre 2014 à23 heures et Mardi 11 Novembre à15 heures.

Stand à la Biocoop de Saran :

Samedi 4 Octobre 2014.

Accès :

C'est au 40 rue Debacq (la Biocoop fait l'angle avec la N20). Faute de gare malgré le voisinage de la ligne Paris-Fleury (http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/technologie/train/val-et-ile-de-france/garedetriagedefleury-les-aubrais/sa-070320109h3trajetfleury-les-aubraissaran-nordvudepuiszter.mov), elle est abondamment desservie par les TAO.
Arrêt Erik Satie (quand on vient de l'est) :
Lignes 6 et 25. Marcher dans le prolongement du parcours déja fait en autobus, elle sera sur la gauche après les rails.
Arrêt Debacq :
Lignes 1, 6 et 25.
Arrêt La Montjoie :
Ligne 7 en provenance de Ormes.
Arrêt Montaran :
Ligne 7 en provenance du sud.

Stand au salon "Terre Naturelle" :

Du samedi 18 au lundi 20 octobre 2014, l'AVF orléanaise vous proposera :
  1. de la documentation et des dégustations gourmandes sur son stand,
  2. des ateliers cuisine sur le stand de l’Association pour la D&eeacute;croissance Conviviale Samedi et Dimanche en fin d’après-midi
  3. et mêmeune conférence "Le plaisir d'être végétarien" le lundi à 14 heures.
Lieu : parc des expositions d'Orléans (station "Zenith-Parc des Expositions" desservie par les lignes TAO A, 17, 22 et 23 samedi et lundi, uniquement par la A dimanche) dans le hall 2 (alimentation/restauration). Nous cherchons des volontaires pour venir aider sur le stand, et surtout pour assurer le transport du matériel vendredi et lundi (penser à vider le véhicule pour qu'il y ait un maximum de place).

Stand sur la place du Martroi d'Orléans samedi 7 Juin 2014 de 14 à 18 h.

Stand à l'Alterfête le 5 avril 2014 :

Accès en TAO : l’arrêt "La Motte Saulnier", desservi par les lignes 33 et 50, se trouve à 1,5 km (un quart d’heure de marche) du château. Plus d'informations sur http://local.attac.org/attac45/spip.php?page=alterfete

Journée cuisine conviviale le dimanche 3 novembre 2013 à partir de 11 heures :

Thème :
le tofu : découverte des différents tofus et de leur utilisation (rapide avec les "tout-prêts", dans des recettes). Vous vous y perdez ? Venez pour découvrir ces délices végétaux ! Vous voulez faire découvrir vos trouvailles ? Venez avec (et si elles évoquent Halloween, c'est encore mieux. Autrement on dira que c'est pour la journée mondiale végane) !
Lieu :
Chez Olivier, explications détaillées (adresse, point de rendez-vous possible, téléphone) sur demande. Les places sont limitées !

Stand et conférence au salon "Terre Naturelle" :

Du samedi 19 au lundi 21 octobre 2013, l'AVF orléanaise vous proposera de la documentation et des dégustations gourmandes sur son stand, et même une conférence "Le plaisir d'être végétarien" le dimanche à 14 heures 30. Lieu : parc des expositions d'Orléans (station "Zenith-Parc des Expositions" desservie par les lignes TAO A, 17, 22 et 23 samedi et lundi, uniquement par la A dimanche) dans le hall 2 (alimentation/restauration). Nous cherchons des volontaires pour venir aider sur le stand, et surtout pour assurer le transport du matériel vendredi (penser à vider le véhicule pour qu'il y ait un maximum de place). Des affiches avec annonce de la conférence ont déjà été placées.

Journées Mondiales Végétariennes 2013 :

Des affiches ont été placées aux magasins bio de Saran et Olivet, avec des boîtes contenant :
  1. des fiches recette crées pour le salon du Mans 2013,
  2. des feuilles avec des recettes du festival de cinéma minoritaire de Douarnenez
  3. Des fiches de présentation du groupe local
  4. Des fiches "Pourquoi ne pas manger des animaux ?"
Tout est parti ! Un stand a eu lieu à la Biocoop toute la journée du samedi cinq Octobre avec :
  1. dégustations : boulettes à la pâte de dattes, pâte-à-tartiner au chocolat, houmous rouge, cracottes sans gluten
  2. présentations des produits V du magasin
  3. promotion et distribution d’entrées gratuites pour le salon Terre Naturelle (19-21 oct.) et la conférence que nous y faisons
  4. Vente d’un «Guide végétarien pour les chefs» à une dame chargée de l’épicerie du secours populaire local qui doit r´gulièrement informer et conseiller des personnes pauvres au sujet de leur alimentation en respectant leurs choix religieux, éthiques, etc.
La plupart des clients (dont les achats semblaient pourtant largement végétaux) nous ont snobé. Publicité avait été faite sur http://www.terraeco.net/spip.php?id_article=51433&page=commentaires#forum37117

Stand et conférence au salon "Terre Naturelle" :

Du samedi 20 au lundi 22 octobre, l'AVF orléanaise vous proposera de la documentation et des dégustations gourmandes sur son stand, et même une conférence "Le plaisir d'être végétarien" le dimanche à 15 heures. Lieu : parc des expositions d'Orléans (station "Zenith-Parc des Expositions" desservie par les lignes TAO A, 17, 22, 23, 38 samedi et lundi, uniquement par la A dimanche). Nous cherchons des volontaires pour venir aider sur le stand, et surtout pour assurer le transport du matériel vendredi et lundi soir.

Journées Mondiales Végétariennes :

Plusieurs rencontres auront lieu au sein du groupe, ici n'apparaissent que les principaux événements accessibles aux non-inscrits.

Stand à la Biocoop de Saran :

Samedi 6 Octobre 2012 et Samedi 5 Octobre 2013.
Accès :
C'est au 40 rue Debacq (la Biocoop fait l'angle avec la N20). Faute de gare malgré le voisinage de la ligne Paris-Fleury (http://www.fdn.fr/~sascoet/monalbum/technologie/train/val-et-ile-de-france/garedetriagedefleury-les-aubrais/sa-070320109h3trajetfleury-les-aubraissaran-nordvudepuiszter.mov), elle est abondamment desservie par les TAO.
Arrêt Erik Satie (quand on vient de l'est) :
Lignes 6 et 25. Marcher dans le prolongement du parcours déja fait en autobus, elle sera sur la gauche après les rails.
Arrêt Debacq :
Lignes 1, 6 et 25.
Arrêt La Montjoie :
Ligne 7 en provenance de Ormes.
Arrêt Montaran :
Ligne 7 en provenance du sud.

Stand aux éco-journées d'Ingré le 25 mai 2013 :

Accè en TAO (aggl’Orléans) :
Finalement, ça n'a pas été vraiment comme d'habitude :! Il y avait une dr&ocric;le d'ambiance quand Stéphane est arrivé au parc de Bel Air, sous le temps humide : une manifestation bruyante, des forces de l'ordre partout... Mais qu'est-ce qui se passe ? D'habitude c'est un tout petit truc dans les champs entre hippies... Des armoires à glaces entrent et sortent du centre de loisirs, faisant des allees et venues entre ce dernier et ceux qui donnent des coups de corne de brume derriere une banderole "non a la marchandisation de la vie"(a quoi font-ils allusion?), il n'ose pas s'approcher... Pourtant il remarque des pancartes fléchant les éco-journées vers là-bas. Il s'y aventure, espérant y voir un visage connu. Des policiers lui demandent ce qu'il va y faire, des armoires à glace pas très aimables gardent les entrées (franchement à quoi servent-ils ?). Il voit heureusement rapidement Arnaud Jean (l'élu "Vert" qui organise toutes ces choses), qui appelle un organisateur. Quelqu'un sort de la foule compacte et lui montre Marjorie, déjà là. Ah, donc les stands sont bien à l'intérieur cette fois... Stéphane retourne attacher son Brompton et prendre les affaires, et découvre ensuite ce qui se passe : La ministre de l'environnement est là pour le débat national sur les énergies et fait un tour des stands en compagnie d'Alain Bougrain-Dubourg, François Bonnaud (président du conseil régional) et du maire d'Ingré. Le président de Loiret Nature Environnement, juste à coté de nous a aidéMarjorie à installer le stand à toute allure avant l'arrivée de la "vedette". Arnaud explique à celle-ci le principe de ce forum associatif en disant même par erreur que l'Association pour la décroissance conviviale arrivera bient&ocric;t. Alain monbre les célébrités végétariennes à François et le maire, pendant que la ministre refuse les délices aux fruits secs et nous snobe assez royalement. Ils passent par contre tous beaucoup de temps au stand LNE. Après cette tempête, un groupe de randonneurs arrive, dont une bonne part des membres (surtout des femmes d'un certain âge) viennent nous voir. Les "délices" ont du succès;, mais pas de ventes et encore moins d'adhésions. Peut-être aurions-nous pu en faire en se montrant plus incisifs, mais sur ce genre d'événement c'est plus délicat que les salons. Par contre, les commerciaux de "&La Poste" (mais que font-ils ici ?) mouillent la chemise, mais ne semblent pas avoir plus de succès;s, alors en attendant ils viennent nous parler et font la publicité des "délices". Puis il n'y a plus eu personne de la journée, à l'exception d'un couple que je crois avoir déja vu...

Salon "Respire la vie 2013 :

Avant :
La phase "préparation" du salon s'annonçait périlleuse, devant se faire à distance par l'équipe orléanaise (Marjorie et Stéphane en l'occurence), l'AVF n'ayant pas de représentant sur la région Mancelle. Du coup, un appel aux adhérents a été lancé, Laurent qui a été un des rares a répondre, a été retenu comme pillier local. Il a été patient lors des nombreux échanges lors de la constitution de l'impressionante liste des ingrédients et couverts nécessaires pour les ateliers cuisine... Les échanges ont donc été nombreux et il nous a donné toutes les informations nécessaires, alors que nous continuions à paufiner l'organisation et les recettes qui seront réalisées.
Jeudi 7 Mars :
Sur place, au Mans, nous avons été choyés par Laurent et sa famille à tous les niveaux. Nous avons passé d'agréables moments à cuisiner et à discuter. L'après-midi, Marjorie et Stéphane sont allé profiter de la magnifique lumière dans le vieux-Mans, et sont tombés sur un magasin « La Vie Claire », où ils ont pu acheter quelques gourmandises supplémentaires (plusieurs sans gluten) à faire découvrir à Laurent et aux bénévoles qui nous rejoindront à partir de demain. Les trains reflètent la lumière orangée du couchant en passant au pied de chez Laurent. Le premier soir, nous avons fait l'inventaire des ingrédients et des ustensiles nécessaires pour les ateliers. Tous étaient réunis (la famille ayant même acheté des couverts), Laurent et sa fille Laëtitia ont donc pu assister et aider à la préparation des dégustations-desserts à emporter pour les ateliers cuisine du lendemain et du jour suivant : la crème avoine-chocolat et la mousse au chocolat au tofu soyeux.
Vendredi 8 Mars :
Laurent nous a conduit en voiture au salon avec nos documents, nos ingrédients, nos ustensiles, etc. Il a participé avec beaucoup d'enthousiasme et de "professionnalisme" au stand d'information ainsi qu'au premier atelier cuisine AVF du salon : son aide a été plus qu'appréciée, elle a été fort utile. Il a aussi fait la vaisselle. :-) Ses parents et sa tante ont assisté à un de nos ateliers cuisine.
Samedi 9 mars :
Après avoir passé la matinée à nos côtés au salon, Laurent est allé chercher Clémentine à la gare et l'a conduite au salon. Peu de passage au salon et adhésions toujours très difficiles malgré deux ateliers cuisine et l'aide de Clémentine, Aristide et sa copine Anne. Comme à chaque fois qu'un délégué débarque pour aider sur un stand, Clémentine a tout de suite participé et, gardant la place tout en finissant son pique-nique, nous a permis d'investir la mini-cuisine et de proposer notre premier atelier de la journée : galettes de céréales-légumineuses et légumes. A l'aise, Stéphane a pris la parole et a présenté l'AVF, la revue AV, etc. Aristide (avec son grand intérêt pour les modes de vie alternatifs, sa capacité d'initiative, sa bonne humeur et ses blagues ;-) ) nous a fait la surprise de débarquer à peine nous avions commencé, cherchant absolument à nous aider au maximum alors que Anne restait au stand avec Clémentine ! Aristide a effectué la vaisselle pour les 4 ateliers du samedi et du dimanche, à tel point qu'une dame a demandé à Marjorie où elle avait trouvé des hommes de main aussi serviables, faisant cuisine et ménage (et versant un peu trop d'huile pour être sûr que les galettes soient biens craquantes) ! Pour le second atelier de la journée, Clémentine a pris la parole avec succès. Elle a parlé du soja et des a priori à son sujet, des huiles, de la cuisine végétarienne, de l'AVF, de la revue AV, etc. Malheureusement, au moment de faire le ménage, nous avons constaté que l'une des trois revues présentées et mise à disposition des spectateurs avait disparu. Il s'agissait de l'un des numéros 106 de décembre 2011 apportés par Clémentine. On discute avec cette dernière des différences de caractères entre bretons et centre-français, au passage elle nous apprend la triste nouvelle de la fermeture de l'ile-verte à Nantes :-(
Dimanche 10 Mars&nbps;:
La matinée était encore une fois plutôt calme, le public arrivant vers 12H00. Ceci nous a laissé le temps de faire le même constat que d'autres exposants au sujet du coté commercial et peu éthique du salon. Par exemple, des entreprises comme « malakoff médéric » et Energeis (vente de climatiseurs Hitachi et pompes à chaleur par des commerciaux assez agressifs) n'ont rien d'écologique et encore moins de zen et alternatif. Tout le monde était prêt pour les ateliers et les adhésions à venir, et comme souvent, ce fut le dernier sprint le plus intense, alors que la fatigue gagnait les militants : la plupart des adhésions ont été faites en fin d'après-midi, et le stand dévalisé ! Il ne restait presque plus que la nappe... Stéphane a même du soutenir un rythme stressant de questions-réponses pointues sur la nutrition avec un jeune qui semblait venu pour nous tester :-/ Aristide a accompagné Anne et Clémentine, qui devaient prendre le train, à l'arrêt de bus un peu avant 18 heures et nous a aidé à ranger le peu de matériel du stand qui restait. Laurent est gentiment venu chercher sous la pluie tout le matériel de stand et de cuisine, et nous mêmes, en voiture. Bilan : 19 adhésions.

Stand à la foire de Lamballe le 17 mars 2013:

Même bilan que l'année dernière, sauf que ce sont les organisateurs qui ont failli nous faire fuit au lieu de la pluie...

Participation à l’organisation et l’animation du Festival d’Alternatives Alimentaires 2016 :

Le végétarisme est l'une des alternatives alimentaires pour assurer l’innovation paysanne, la souveraineté des peuples à subvenir à leurs besoins vitaux. Nous vous convions donc à participer massivement à la troisième édition de ce festival, auquel nous ne pouvions rester étrangers !

Mercredi 16 Novembre 2016 :

Déambulation festive :
Départ place de Loire à Orléans, 11 heures.
  1. Rassemblement festif et militant parvis du Théâtre d'Orléans à partir de midi :
  2. Tribunes à partir de 12 h 30 et dégustations de produits paysans à 12 h 50. Venez vous régaler des produits végétaliens proposés pour rappeler que c’est une alimentation savoureuse et rassasiante et que nous souhaitons que sa place soit plus importante !
Présentation du SCÉNARIO AFTERRES 2050 :
Salle Eiffel, de 14 à 17 h 30. Encore une occasion de constater que l’avenir est à l’alimentation et l’agriculture végétales et éventuellement de défendre celle-ci encore plus ! A 20 heures nous dinerons au restaurant "Le Girouet", ceux qui le souhaitent peuvent faire de meme de leur propre initiative(prix gastronomiques).

Samedi 19 Novembre 2016 :

De 13 h 30 à 23 heures à l’espace LIONEL BOUTROUCHE à Ingré : conférences, débats, projections, jeux, ateliers (y compris pour enfants), repas (19 30), concert, stands. Cuisiniers et cuisinières, apportez des plats végétaux militants pour le repas du soir qui seront vendus au profit du FAA (doivent pouvoir êtres consommés dans la main). Si vous pouvez héberger du monde, faites-le nous savoir aussi.

Dimanche 20 Novembre 2016 :

De 10 heures à 19 heures à l’espace LIONEL BOUTROUCHE à Ingré : Tribune d’élus locaux, repas bio-végétal, table ronde, conférences, débats, stands (y compris le nôtre !).

Informations pratiques :

Avertissement :

Plusieurs militants V se sont investis corps et âmes, ne ménageant ni leur temps ni leur énergie, pour que ce festival soit le plus végétarien possible. Sachez toutefois qu’il n’a pas été possible de le rendre totalement anti-spéciste, très loin de là hélas. Il se peut donc que certains détails de ce festival co-organisé avec un syndicat principalement composé d’exploiteurs d’animaux, heurtent les animalistes les plus convaincus. Nous vous invitons toutefois à venir avec des ondes positives, pour montrer la viabilité de nos idées et la puissance de notre mouvement, mais sans provoquer de troubles. Profitons plutôt de cette réunion, autour d’idées communes, de personnes et mouvements qui ne se côtoient habituellement pas (voire pire) pour expliquer avec diplomatie que les projets agricoles que nous partageons ne peuvent exister que si on tend vers une agriculture végane.

Tarifs :

Tout est gratuit sauf les repas et boissons des Samedi et Dimanche.

Lieux 

Accès à la place de Loire :
TAO :
Place de la Loire.
Accès au théâtre :
Lignes TAO 2, 3, 4, 5, 6, 7, 9 : carré Saint-Vincent.
Salle Eiffel :
Rue de la tour neuve, en bord de Loire.
Accès :
  1. TAO : ligne O, arrêt "Tour neuve";
  2. Vélo’+ : "Place de la Loire" ou Bourgogne ;
Salle Lionel Boutrouche (à coté du parc de bel air) :
33 Route d'Orléans-45140 Ingré
Accès TAO :
  1. Ligne 3 arrêt "Maurice Genevoix", puis cinq minutes de marche en contournant le parc coté droit en descendant.
  2. ligne de bus 17 (qui va et vient d'Orléans), arrêt Carré de Bel-Air – fréquence faible (ligne standard, seulement le Samedi) mais arrêt à côté de l'espace L. Boutrouche.

Programme complet :

Participation de l’AVF orléanaise à l’après-midi "El Impenetrable" aux Carmes :

Le Dimanche 6 Novembre 2016 à partir de 15 heures, animation culinaire puis projection du film "El impenetrable".

Lieu :

Cinéma de la rue des Carmes à Orléans.

Accès 

Tous tramways et vélo + : station centrale du réseau TAO "De Gaulle".

Stand à l’éco-journée 2016 de Boigny-sur-Bionne :

Accès en transports collectifs TAO :
Ligne 15 :
Elle part de Saint-Jean-de-Braye-Malvoisine, renseignez-vous donc pour savoir comment vous y rendre (ligne B ou 2 par exemple), descendre à l'arrêt "mairie de Boigny". Continuer à pied dans le prolongement en suivant la rue de Verdun et tourner à gauche après la traversée de la Bionne.
Ligne 12 :
Elle part de la gare de Fleury-les-Aubrais et poursuit vers Saint-Jean-de-Braye (Léon Blum), on peut donc l'attraper via les lignes A, B, 2, 3, 4, 6 ou 9 et descendre à "Maison plate". Continuer à pied dans le prolongement en suivant la route de Boigny et la rue de Verdun et tourner à gauche après la traversée de la Bionne.

Stand au salon "Terre Naturelle" :

Du samedi 15 au lundi 17 octobre 2016, l'AVF orléanaise vous proposera :
  1. de la documentation et des dégustations gourmandes sur son stand,
  2. et même une conférence "Le plaisir d'être végétarien" le dimanche à 17 heures 30.
Lieu : parc des expositions d'Orléans (station "Zenith-Parc des Expositions" desservie par les lignes TAO A, 17 et 22 samedi et lundi, uniquement par la A dimanche) dans le hall 2 (alimentation/restauration). Nous cherchons des volontaires pour venir aider sur le stand.

Stand à la journée de la transition au parc Ronsard de Vendôme le 24 Septembre 2016.

Autres listes de discussion :

Voici quelques listes de discussions qui bien plus fréquentées que celle-ci, traitant nottamment de strategie militante, des elements animaux caches dans les produits et des alternatives possibles... Helas, elles sont chez Yahoo!, et le trafic est plutot dense... Mais a mon avis elles sont incontournables pour les militants les plus actifs. Et pour s'y retrouver, il suffit de creer des sous-dossiers dans son client de messagerie et des filtres pour classer automatiquement les messages entrants (à commencer par ceux de l'AVF Orléanaise). http://fr.groups.yahoo.com/group/antispecisme-reflexion/, http://fr.groups.yahoo.com/group/abolitiongroup/, http://fr.groups.yahoo.com/group/vegetarlienpourlesanimaux/, http://fr.groups.yahoo.com/group/vegetarien_fr/

Autres associations :

Association mondiale végétarienne espérantophone.

La Hulotte :

Bien que spéciste, cette revue est absolument irrésistible et son site web une mine d'information sur les terriens. Protection Mondiale des Animaux de Ferme : Ne prône pas l'abolition de l'exploitation des non-humains, mais fait un travail remarquable pour soulager leur souffrance.

Informations pratiques, recettes...

Les plantes sauvages.

Les Valérie Cupillard.

http://www.alimentation-responsable.com Actions sur l'aggl'Orléans : http://animauxorleans.wordpress.com
Haut de le page